Accueil JUSTICE

Haïti-Justice : Radié par la FIFA pour viol sur mineures, Yves Jean-Bart fait appel auprès du Tribunal du Sport Administratif (TAS)

613

Bani de toute activité sportive par la FIFA pour avoir violé des joueuses mineures hébergeant le Ranch de la Croix-des-Bouquets, et condamné à payer un million de francs suisses comme amande, le désormais ex président de la Fédération Haïtienne de Football, Yves Jean-Bart dit Dadou, a saisi le mercredi 27 janvier 2021, par le biais de ses avocats, le Tribunal du Sport (TAS) sis à Lausanne, en Suisse. Par cette action, Dadou et ses avocats entendent contrecarrer la décision de la commission d’éthique de l’instance suprême du football mondial.

Le Facteur Haïti, le 28 janvier 2021.-Yves Jean-Bart n’entend pas jetter l’éponge suite à sa radiation à vie de toute activité sportive sur le plan national et international par la FIFA. L’ex homme fort de la FHF a été bani pour avoir violé des joueuses mineures abritant le Centre FIFA Gol de la Croix-des-Bouquets.

En effet après qu’il ait qualifié la sanction qui lui a été prononcée par la FIFA de « Parodie de justice et de décision politique », Yves Jean-Bart joue pieds et mains pour tenter de rédorer son blason.

De cette de optique, l’ancien président de la Fédération Haïtienne de Football au moyen de ses avocats, a interjeté appel auprès du Tribunal du Sport (TAS) en date du 27 janvier 2021, de la décision de la commission d’éthique de la Fédération Internationale de Football (FIFA).

« La décision de la FIFA acte est une violation de plusieurs règles de procédure ainsi que de la présomption d’innocence et l’instruction contradictoire dans l’établissement des faits »,dénonce Yves Jean-Bart qui ne cesse de clamer son innocence.

Haïti- Justice : Yves Jean-Bart fait appel auprès du TAS

Selon Yves Jean-Bart, « aucune victime identifiable n’apparait dans la décision de la FIFA et qu’aucune preuve tangible ne fonde cette décision contenue dans un document de 45 pages », lit-on dans la note.

L’ancien président de l’instance mère du sport-roi du pays poursuit en affirmant que « la décision de la FIFA ne prend pas en compte l’ordonnance de non-lieu du tribunal de première instance de Croix-des-Bouquets le 16 novembre 2020. Celle-ci a relevé la non-existence d’indices de charges contre les accusations de Yves Jean-Bart, rappellent ses avocats dont Me Stanley Gaston (haïtien), Me Elie Elkaim et Claude Ramoni (Suisse) ».

Rejettant d’un revers de main les accusations de viol proférées à son encontre, Jean-Bart (Dadou) dit attendre sereinement la sentence arbitrale du TAS pour la réhabilitation de son honneur et de sa réputation.

Haïti-Justice : Radié par la FIFA pour viol sur mineures, Yves Jean-Bart fait appel auprès du Tribunal du Sport Administratif (TAS)
Yves Jean-Bart après son audition au Parquet de la Croix-des-Bouquets/ Crédit photo : Dieunalio Chéry

Aussi faut-il rappeler qu’en clamant son innocence, le commissaire du gouvernement de la Croix- des-Bouquets, Me Edler Guillaume avait précisé que trois (3) plaintes dont deux pour viol (de 2 présumés victimes) ainsi qu’un autre pour corruption de la part d’un ancien cadre de la FHF.

Le Facteur Haïti (FH)