Accueil POLITIQUE

Haïti-Protestation : Nouvelle journée de tension dans les rues de Port-au-Prince

824

La Capitale haïtienne a connu ce vendredi 29 janvier 2021, une nouvelle journée de tension à travers laquelle des protestataires ont érigé des pneus et barricades enflammés dans plusieurs zones. C’est le cas des rues Monseigneur Guilloux, Oswald Durant, Avenue Christophe, rue Capois ainsi qu’à Delmas, entre autres.

Le Facteur Haïti, le 28 janvier 2021._Un nouveau mouvement de « pays lock » s’annonce déja en Haïti en vue de continuer à exiger la démission du président de la République Jovenel Moïse le 7 février 2021.

En effet, moins de 24 heures avant le coup d’envoi officiel de la nouvelle journée de mobilisation des rues lancée par l’opposition pour ce dimanche 31 janvier 2021, la tension commence déjà à se faire sentir à Port-au-Prince.

Des citoyens profitent de l’occasion pour dénoncer aussi le climat d’insécurité grissante dont le kidnapping qui fait rage dans le pays, notamment dans la capitale haïtienne.

Sur ce, à l’angle des rues Monseigneur Guilloux et Oswald Durant, des barricades et pneus enflammés y ont été dressés.Selon les dires des protestataires, ces zones ont bloquées dans le but d’exiger la libération de deux personnes enlevées tôt ce matin, non loin du stade Sylvio Cator et rue de l’enterrement.

Haïti-Protestation :  Tension des rues à Port-au-Prince
Protestataires des citoyens à l’angle des rues Monseigneur Guilloux et Oswald Durant

Une situation qui a paralysé certaines activités dans les parages dudit stade, notamment le transport en commun.

À l’Avenue Christophe, des étudiants de la Faculté des Sciences Humaines et de l’INAGHEI n’en démordent pas.Ces derniers sont à leur deuxième journée de mobilisation après celle organisée mercredi visant à dénoncer la violation de certains articles de la Constitution Haïtienne. En effet, des tirs nourris ont été entendus au niveau de cette zone.

Haïti-Protestation : Nouvelle journée de tension dans les rues de Port-au-Prince

Aussi faut-il rappeler que lors de cette première journée, une étudiant de la FASCH a été touché par balle des agents de la police nationale d’Haïti (PNH), non loin de l’institution.

Même constat à la rue Capois où des pneus enflammés ont été vus sur plusieurs artères. Dans la foulée, des agents de la PNH ont procédé de très tôt ce matin, à l’arrestation de plusieurs personnes qui s’inscrivent dans cette démarche, dénoncent des témoins.

À Delmas 31, plusieurs dizaines de citoyens gangnent les rues de cette commune pour exiger la libération du Pasteur Pierre Rébert ainsi que deux fidèles de son Assemblée. Ces derniers ont utilisé les même moyens pour bloquer la zone.

Haïti-Protestation : Nouvelle journée de tension dans les rues de Port-au-Prince
Haïti-Insécurité : Manifestation contre le kidnapping à Delmas

Hormis ces faits constatés, d’autres endroits de la Capitale dont le Champ-de-Mars, n’attirent pas la grande foule car la peur s’y installe.

Le Facteur Haïti (FH)