Accueil POLITIQUE

Haïti-Politique : L’opposition insiste, Jovenel Moïse persiste et la crise perdure

826

À l’initiative de la Plateforme politique « Pitit Desalin », une nouvelle journée de manifestation a été organisée le dimanche 31 janvier 2021, à travers plusieurs villes du pays. Cette ènième journée de mobilisation renouvelle la volonté de l’opposition politique  à forcer le président Jovenel Moïse à claquer la porte du palais National. De Port-au-Prince en passant par Saint-Marc jusqu’à la ville du Cap-Haïtien, entre autres,  l’opposition insiste pour le 7 février 2021, alors que le président Jovenel Moïse persiste pour 2022. De toute évidence, l’opposition et le numéro 1 de la nation ne sont pas sur la même longueur d’onde. La crise perdure.

Le Facteur Haïti, le 1er Février 2021._Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à travers plusieurs villes du pays le dimanche 31 janvier 2021pour exiger le départ sans condition du locataire du palais national .Cette nouvelle journée de mobilisation des rues initiée par le leader « Pitit Desalin » , à réunir une foule inombrable de militants.

Comme il l’avait annoncé, le ledaer de la « Plateforme Pitit Desalin », Moïse Jean-Charles, à la tête d’un groupe de manifestants, avait déclenché les hostilités dans la commune de Pétion-Ville.

Bradissant leur drapeau « Rouge et Noir », les partisans et sympathisants de l’ancien maire de Milot disent ne jurent que par le départ du président le 7 février 2021, soit dans 6 jours* Une déclaration soutenue par l’ancien sénateur du Nord, Moïse Jean-Charles. De Pétion-Ville étant, les protestataires parcourent les rues.

Haïti-Protestation :  L'opposition politique dans les rues pour exiger la démission du président Jovenel Moïse

Le parcours n’ a pas été un long fleuve tranquille pour l’opposition. Au carrefour de l’Aéroport, un militant a été atteint par balles.  Des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH)  ont déclenché des tirs nourris pour disperser la foule.La victime a été transportée en urgence à l’hôpital afin de recevoir les soins nécessaires.

De Carrefour de l’Aéroport, la manifestation se dirigeait vers le Champ-de-Mars dans l’objectif de prendre d’assaut le Palais National.Arrivée à Poste-Marchand,  les forces de l’ordre se sont érigées en bras de fer.

En conséquence, un autre manifestant en est sorti blessé dans la tête.Malgré des dispositifs de sécurité intallés par la PNH, les protestataires ont franchi les limites du Champ-de-Mars. Sans incendits majeurs dans les parages, la journée  a pris fin sans pourtant atteindre l’objectif .

Haïti-Politique : L'opposition insiste, Jovenel Moïse persiste et la crise perdure
Des agents de la police nationale d’Haïti sécurisent la manifestation de l’opposition

Certaines villes de province dont à Saint-Marc, ont aussi embarqué les pas. Des barricades et des pneus enflammés ont été érigés dans des diverses rues  toujours dans le but de forcer Jovenel Moïse à faire ses valises le 7 février 2021. Une initiative qui a paralysé la circulation ainsi que d’autres activités au niveau de différentes zones de la Cité Nissage Saget.

Au Cap-Haïtien, plusieurs centaines de citoyens ont aussi manifesté dans les rues. Brandissant des pencartes s’inscrivant leurs revendications, les Capois appellent le locataire du palais national au respect strict de la Constitution.

Cependant, malgré les mouvements de protestation des rues exigeant son départ, le chef de l’État persiste et signe que son mandat constitutionnel prendra fin dans une année et quelques jours, soit le 7 février 2022. C’est du moins ce qu’il avait rappelé aux protagonistes de l’opposition lors de son dernier  »live » sur sa page « Facebook ». Ce jourd’hui encore, dans un tweet, le premier citoyen du pays annonce que des questions relatives aux élections seront abordées dans une adresse à une adresse à la nation.

Haïti-Politique : L'opposition insiste, Jovenel Moïse persiste et la crise perdure
Le président Jovenel Moïse/ Crédit photo : La présidence

Ce qui prouve que malgré la promotion du dialogue prôné par l’Exécutif, la résolution à la crise socio-politique à laquelle le pays est confronté n’est pas pour demain.

Le Facteur Haïti (FH)