Accueil POLITIQUE

Haïti- 7 février 2021 : « Il n’y aura pas de transition en Haïti », défend le PHTKiste Rudy Hérivaux

507

Intervenant ce vendredi 5 février 2021, sur le ondes de la radio Caraïbes, le partisan « zélé » du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK), Rudy Hérivaux, prend la défense du président de la République Jovenel Moïse.Ce dernier persiste et signe que le mandat du chef de l’État prendra fin le 7 février 2022 et qu’il n’y aura pas de transition en Haïti.

Le Facteur Haïti, le 5 février 2021._Un partisan « zélé » du régime PHTK prend la défense du président de la République Jovenel Moïse ainsi que son mandat constitutionnel.Il s’agit de l’ancien sénateur Rudy Hérivaux.

Intervenant sur le ondes de la radio Caraïbes ce vendredi matin, l’ancien ministre rejette tous les arguments laissant croire que le quinquennat de Jovenel Moïse terminera le 7 février 2021.

« Les articles 134-1 et 134-2 de la Constitution Haïtienne avancent les meilleurs arguments prouvant que le mandat du président Jovenel Moïse prendra fin le 7 février 2022 », défend le PHTKiste.

Haïti-Politique :  Rudy Hérivaux défend le mandat  du président Jovenel Moïse
L’ex sénateur Rudy Hérivaux/ Crédit photo : Facebook

Fort de cette déclaration, l’ancien sénateur rappelle aux leaders de l’opposition qu’il n’y aura pas de transition en Haïti et qu’ils s’en aillent aux élections s’ils veulent accéder à la présidence du pays. Dans même optique, Jovenel Moïse l’avait déjà dit à maintes reprises qu’il est le président de la dernière transition.

Au terme de cette sortie médiatique, le partisan du pouvoir appelle les protagonistes de l’opposition au dialogue afin de résoudre ensemble, la crise socio-politique à laquelle le pays fait face.

Le Facteur Haïti (FH)