Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : Un garçonnet de 11 ans meurt empoisonné à Carrefour-Feuilles, sa famille accuse son beau-père

764

Un garçonnet de 11 ans indentifié au nom de Widley Richard est mort dans la matinée du samedi 13 février 2021, à l’Hôpital de l’université d’État d’Haïti (HEUH), communément appelé « l’Hôpital Général ». Le mineur a été empoisonné par son beau-père, Fénel ainsi connu, suite à la séparation entre lui et la mère du défunt, selon la famille de l’enfant en question.

Le Facteur Haïti, le 13 février 2021._ »Fénel ainsi connu » a été arrêté ce samedi 13 février 2021, à Carrefour-Feuilles, non loin de Saint-Gérard, puis conduit au commissariat de Port-au-Prince.

Le jeune homme est accusé d’avoir empoisonné tôt ce samedi, un garçonnet âgé de 11 ans, identifié au nom de Widley Richard dont il est le beau-père.

C’est du moins ce que déclarent les membres de la famille du défunt aux responsables du Commissariat de Port-au-Prince ce matin.

Larmes aux yeux, l’oncle et la tante de Widley Richard avouent que son beau-père l’a empoisonné suite à la séparation entre le présumé criminel et la mère du défunt.

« La mère de Widley Richard demande à Fénel de prendre une décision afin de mettre un terme à leur relation amoureuse. Ce qu’il n’accepte pas.Pour se démarquer de lui, la mère de mon neveu se rend ce samedi matin en République Dominicaine, car elle subissait des menaces de mort de la part de Fénel.Après sa sortie, nous nous rendons tous aux funérailles d’un proche. Au courant que Widley Richard est seul dans la maison, il s’y est rendu et l’a empoisonné. En quitant la maison après le crime, il a été vu par plus d’un », déclare la tante de l’enfant.

Haïti-Crime : Un homme accusé d'avoir empoisonné un garçonnet
La tante de Widley Richard d’adresse à la police/ Crédit photo : Stanley LOUIS

Transporté en urgence à l’hôpital de l’université d’État d’Haïti (HEUH), il a passé de la vie à trépas après avoir vomi la susbstance mortelle qu’il a consommée, se désolent ses proches.

En outre, dans une courte déclaration faite à la police, le présumé criminel nie et rejette d’un revers de main les accusations proférées contre lui.

« Je ne sais rien de ce qu’on me reproche. Ils m’accusent innocemment d’avoir empoisonné Widley Richard pretextant que je suis jaloux de sa mère », a t-il déclaré.

Après cette courte déclaration, l’accusé a été placé en garde-à-vue au Commissariat de Port-au-Prince pour les suites nécessaires.

 

Le Facteur Haïti (FH)