Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : Enlevée par des individus armés, le cadavre de Olslina Jean Méus, 5 ans, découvert à Martissant

1487

Une fillette de 5 ans connue sous le nom de Olslina Jean Méus a été enlevée au début du mois de Février, à Martissant 15. Ses ravisseurs réclamaient 40 mille dollars américains en échange à sa libération.Une somme que sa mère, Nadège Saint-Hilaire, une « marchande de pistache » ne possède pas. En conséquence, le cadavre nu de l’enfant a été découvert avec une corde à son cou, le dimanche 7 février 2021, à Martissant, dans la zone dénommée « Pont Breya ». C’est ce qu’a raconté sa mère ce mercredi à la rédaction du journal « Le Facteur Haïti ».

Le Facteur Haïti, le 17 février 2021.- Le corps sans vie d’une fillette de 5 ans identifiée au nom de Olslina Jean Méus, a été découvert le dimanche 7 février 2021, à Martissant, un quartier de Port-au-Prince.

Enlevée à Martissant 15 au début du mois de février par des individus armés non identifiés, Olslina Jean Méus a été tuée et son cadavre a été jeté sous un tas d’immondices à « Pont Breya », entrée Sud de Port-au-Prince, a expliqué sa mère, Nadège Saint-Hilaire, jointe au téléphone par la rédaction de l’agence.

« Après l’enlèvement de ma petite fille, les ravisseurs m’ont appelé afin de m’informer que Olslina Jean Méus se trouve à leur disposition. D’un ton violant, ils réclamaient 40 mille dollars américains en échange de sa libération. Lors des négociations, j’ai entendu pleurer ma fille et je leur suppliais que je suis une « vendeuse de pistache » et que, je n’arriverai jamais à trouver une telle somme », a déclaré Nadège Saint-Hilaire à l’agence.

Haïti-Insécurité :  Une fillette de 5 ans enlevée puis tuée à Martissant
Olslina Jean Méus, avant son enlèvement suivi de son assassinat/ Crédit photo : Facebook

Lors de l’interview réalisée avec la maman de la défunte, Nadège Saint-Hilaire a tenté de retracer les faits jusqu’à la découverte de cette petite fille tuée innocemment.

« Tôt dans la matinée du dimanche 7 février 2021, les ravisseurs me rappelaient pour m’inviter à venir récupérer mon enfant sans préciser le lieu et si elle est en vie. Partant à sa recherche, j’ai découvert son cadavre nu, à « Pont Breya », une zone réputée très dangereuse à Martissant. Aussi, avait-elle une corde autour de son cou », pleurait-elle.

Attristée et inconsolable, Nadège Saint-Hilaire en a profité pour lancer un appel à l’aide au gouvernement ainsi qu’à tous ceux et à toutes celles qui pourraient lui venir en aide, afin d’organiser les funérailles de sa fille.

Haïti-Insécurité :  Une fillette de 5 ans enlevée puis tuée à Martissant
Olslina Jean Méus, 5 ans, avant son enlèvement suivi de son assassinat/ Crédit photo : Facebook

« En tant que marchande de pistache, je n’ai pas les moyens financiers pour répondre aux exigences des responsables du salon funéraire qui s’occupe des funérailles. Ces responsables réclament la somme de 65 mille gourdes, pour l’organisation des funérailles », s’est indignée la dame d’une voix épuisée.

Vivant à Martissant 15, Nadège Saint-Hilaire dit ne croit pas en la justice haïtienne, en vue de retrouver les meurtriers de sa fille. Cependant, elle réclame de préférence, des autorités de l’État, une aide financière pour enterrer sa fillette et une protection pour lui ainsi que sa famille. Son numéro de téléphone est : (+509) 4650-7588

Aussi, faut-il rappeler que le 1e novembre 2020, le cadavre de la jeune écolière, Évelyne sincère a été découvert sur un tas d’immondices, à Delmas 24. Ce, après avoir été enlevée puis séquestrée par des individus qui sont actuellement derrière les barreaux.

Le Facteur Haïti (FH)