Accueil EDUCATION

Haïti-SEMANAH : L’institut national de formation maritime, bientôt construit

358

L’accord portant sur la signature de la construction de l’institut national de formation maritime a été signé le jeudi 11 février 2021, entre le Directeur Général du service maritime de navigation d’Haïti (SEMANAH), la Banque caraïbéenne de développement et le « Groupe Trame S.A », entre autres. L’étude architecturale et structurale du bâtiment est financée à hauteur de plus de 16 millions de gourdes.

Le Facteur Haïti, le 12 février 2021._Le service maritime et de navigation d’Haïti (SEMANAH) sera bientôt doté d’un institut national de formation aux métiers de la mer, a annoncé le Directeur Général de cette entité gouvernementale, Éric Junior Prévost.

En conférence de presse le jeudi 11 février 2021, à Frères (Pétion-Ville), un accord autour de la construction du bâtiment a été signé entre le Directeur Général de, la Banque Caraïbéenne de développement ainsi que la firme haïtienne connue sous le nom de « Groupe Trame S.A ».

Ce contrat tripartite se porte sur l’étude architecturale et structurale
de l’espace de terre destiné à la construction de l’édiffice, a fait savoir le Directeur Général.

« Un montant évaluant à plus de 16 millions de gourdes », a été décaissé par la banque caraïbéenne de développement pour financer ce projet, selon les parties signataires.

Haïti-Éducation : Le SEMANAH va se doter d'un institut national de formation aux métiers de la mer
De gauche à droite, Renel Telfort, responsable de la Banque caraïbéenne de développement, Éric Jr Prévost, Directeur Général du SENAMAH et Élisabeth Coicou du Groupe Trame S.A./ Crédit photo : Dessources Dieumaître

Lors de la signature de cet accord, le représentant de la Banque Caraïbéenne de développement en Haïti, Renel Telfort a rappelé que c’est la firme haïtienne du « Groupe Trame S.A » qui a été choisie pour construire le bâtiment. Elle arrive en tête parmi les 12 firmes interessées par l’appel d’offre lancé la le SEMANAH, a déclaré Renel Telfort.

Quant à Élisabeth Coicou du « Groupe Trame S.A », elle se réjouit du fait que c’est la firme qu’elle dirige qui arrive en tête de liste dans le cadre de ce projet.

Terminant ses propos, la responsable promet de ne pas ménager ses effort afin de mettre le cap sur la construction de l’institut qui sera bénéfique à la République.

 

Le Facteur Haïti (FH)