Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Insécurité : À Petit-Goâve, les avocats marchent contre le kidnapping

556

Les avocats du Barreau de Petit-Goâve ont marché le vendredi 18 février 2021, à travers les rues de la commune située dans le département de l’Ouest d’Haïti. Par ce mouvement, ils réclament la libération sans condition des avocats Me. Nasha Saint-Fleur, Me.Abbias Édumé ainsi que le dirigeant sportif Makendy Roger, entre autre, enlevés par des hommes armés non identifiés respectivement à Delmas 19 et à Pacot (Port-au-Price).

Le Facteur Haïti, le 19 Février 2021._Vêtus de leurs toges, les avocats du Barreau de Petit-Goâve ont marché dans les rues de la ville ce vendredi 19 février 2021, pour exiger la libération de Me. Abbias Édumé, Me. Nasha Saint-Fleur et l’ancien dirigeant sportif, Mackenzy Roger, enlevés respectivement en début de semaine à Delmas 19 et à Pacot (Port-au-Price), par des individus armés non identifiés.

Tout le long de leur parcours , ils ont lancé des propos hostiles à l’encontre du Président Jovenel Moïse ainsi qu’aux membres de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Accompagnés des membres de la population, les hommes et femmes de loi ont marché pendant des heures sur la Route Nationale # 2, bloquant ainsi la circulation des véhicules.

Pencartes en main, ils chantent et crachent leur ras-le-bol face à la situation sécuritaire du pays. « Il faut que les autorités gouvermentales mettent un terme au phénomène de kidnapping qui prévaut dans les pays et qui appauvrit les gens », ont-ils déclaré.

Haïti-Protestation: Des avocats marchent contre le kidnapping à Petit-Goâve
Des avocats dans les rues contre le kidnapping/ Crédit photo : Guyto Mathieu

Exprimant leur indignation, les hommes et femmes de la basoche se sont adressés directement au Président de la République Jovenel Moïse et au Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles : « Messieurs, faites en sorte que les otages soient libérés »,ont -ils exigé.

Pendant ce mouvement, les voitures, les camions, les bus de transport en commun, entre autres, ont été contraints de rembrousser chemin. Il a fallu l’intervention des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) pour reprendre le controle de la situation.

Participant à la marche, des notables de la commune ainsi que des militants politiques de l’opposition ont profité de l’occasion pour réclamer le départ du Président Jovenel Moïse qui, selon leurs dires, son mandat a pris fin le 7 février 2021 dernier.

Haïti-Insécurité : À Petit-Goâve, les avocats marchent contre le kidnapping
À Petit-Goâve, les avocats réclament la libération de Me.Abbias Édumé, Me.Nasha Saint-Fleur et le dirigeant sportif, Mackenzy Roger/ Crédit photo: Guyto Mathieu

À la fin de la marche , le Bâtonnier du Barreau de Petit-Goâve-Goave , Me Milord Anthony, a délivré un message aux autorités du pays : « De même que le Chef de l’USPN ,Dimitri Hérard avait libéré sa femme, le Barreau de Petit-Goâve exige la libération immédiate de Me . Nasha Saint-Fleur, Me.Abbias Édumé et du dirigeant spprtif, Roger Mackenzy. Dans le cas contraire, nous passerons à une autre étape « , prévient-il.

Il était encore 3 heures dans l’après-midi, la Route Nationale #2 ainsi que la plupart des rues du centre -ville étaient bloquées.

Texte de Guyto Mathieu / Radio Préférence

Le Facteur Haïti (FH)