Accueil INSÉCURITÉ

Gonaïves : Échec d’une intervention policière à « Raboto », un chauffeur du ministère des travaux publics blessé par balle

807

Des affrontements armés survenus le mardi 23 février 2021, aux Gonaïves, entre des agents issus de différentes unités de la police nationale d’Haïti (PNH) et des présumés bandits opérant dans le quartier populaire de « Raboto », se sont soldés par la blessure d’un chauffeur travaillant en faveur du ministère des travaux publics dans le département de l’Artibonite.Ces affrontements s’éclataient au moment où ces agents tentent d’enlever les barricades érigées dans la zone.

Le Facteur Haïti, le 23 février 2021._Le quartier populaire de « Raboto » situé aux Gonaïves, dans le département de l’Artibonite, a été ce mardi, le théâtre des affrontements armés entre des agents de la police nationale d’Haïti (PNH) et des hommes armés de la zone.

À l’origine de ces affrontements, des agents de l’institution policière accompagnés des employés du ministère des travaux publics dudit département, ont été envoyés à « Raboto » dans l’objectif de désenclaver les rues barricadées par les chefs de file du quartier.

Cette intervention policière a été échouée car les agents dépêchés ont été chassés par des hommes armés de la zone en question, empêchant ainsi le nettoyage des rues.Ce qui a entraîné des échanges de tirs entre policiers et civils armés.

Haïti-Insécurité :  Des policiers chassés par des hommes armés de Raboto
Photo d’illustration montrant des policiers haïtiens qui nettoient les rues

En conséquence, un chauffeur conduisant un bakœloder, qui travaille en faveur du ministère des travaux publics, transports et communication (MTPTC), a été touché par balle dans l’une de ses épaules, confirme un journaliste depuis la Cité de l’Indépendance à la rédaction de l’agence.

La victime dont l’identité n’a pas été révélée, a été transportée en urgence à l’hôpital « La Providence des Gonaïves » afin de recevoir les soins que son cas nécessite, a précisé le travailleur de presse.

Face aux assauts des présumés bandits armés de « Raboto », les policiers ainsi que les employés du ministère des travaux publics du département qui se trouvaient à bord de trois (3) véhicules blindés et deux (2) bakœloders, ont été contraints de vider les lieux pour se refugier aux commissarait de la ville, a poursuivi le jounaliste.

Gonaïves : Échec d'une intervention policière à "Raboto", un chauffeur du ministère des travaux publics blessé par balle
Des policiers haïtiens à bord d’une patrouille

Après le départ des policiers, une manifestation spontanée a été déclenchée dans le quartier de « Raboto » à travers laquelle d’autres barricades ont été rajoutées à la place de celles enlevées par les policiers.

Cette situation de tension avait entraîné la paralysie totales des activités au niveau de la ville des Gonaïves, notamment dans les zones limitrophes à « Raboto », avons-nous appris.

Le Facteur Haïti (FH)