Accueil INSÉCURITÉ

Haïti : Le RNDDH accuse l’Exécutif d’avoir commandité l’évasion à la prison civile de la Croix-des-Bouquets

772

Le Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), Pierre Espérance a réagi suite aux évènements meurtriers survenus le jeudi 25 février 2021, à la prison civile de la Croix-des-Bouquets. Participant ce vendredi matin à l’émission « Kisa Nou Vle », sur les ondes de la « radio Ibo », le défenseur des droits de l’homme accuse le pouvoir en place d’être l’auteur de cette évasion spectaculaire afin de libérer le puissant chef de gang de Village de Dieu, Arnel Joseph.

Le Facteur Haïti, le 26 février 2021._Pierre Espérance, Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) fixe sa position sur l’évasion survenue le jeudi 25 février 2021, à la prison civile de la Croix-des-Bouquets.

Un évènement malheureux qui a fait pas moins de huit (8) morts dont le responsable de ce centre carcéral, l’inspecteur Paul Joseph Hector, tué d’une balle dans la tête. Aussi, s’ajoutent sept (7) détenus qui ont été stoppés par la police au moment où ils ont tenté de s’évader.

Dans la foulée, Gary Desrosiers, Porte-parole de la police nationale d’Haïti a présicé dans la soirée, que les forces des l’ordre ont appréhendé une quarantaine de prisonniers qui s’étaient évadés de la prison.Cependant, le puissant chef de gang de Village de Dieu, Arnel Joseph ne figurait pas sur cette liste car, il a pris la fruite, regrette l’inspecteur Gary Desrosiers.

Haïti-Insécurité : RNDDH réagit après l'évasion à la prison civile de la Croix-des-Bouquets
Des détenus armés se sont évadés de la prison civile de la Croix-des-Bouquets

Cette nouvelle évasion, comme d’habitude, ne laisse pas sans réactions, des organisations de défense de droits humains.C’est le cas du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH).

Intervenant à l’émission baptisée  » Kisa nou vle » ce vendredi matin sur les ondes de la radio Ibo, Pierre Espérance accuse l’Exécutif d’avoir commandité cette évasion spectaculaire enregistrée à la prison civile de la Croix-des-Bouquets.

« Le autorités gouvernementales haïtiennes auraient pu procéder comme elles l’avaient fait pour Fednel Monchéry. Elles n’avaient pas besoin de terroriser la population de la Croix-des-Bouquets pour libérer Arnel Joseph. Soulignons que ce caïd avait déja été accusé d’être de mêche avec le Sénateur Garcia Delva, élu sous la banière du parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) », dans une affaire de kidnapping sur une commerçante, s’en souvient le Directeur Exécutif du RNDDH.

Haïti : Le RNDDH accuse l'Exécutif d'avoir commandité l'évasion à la prison civile de la Croix-des-Bouquets
Pierre Espérance, Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH)

L’occasion aussi pour Pierre Espérance de rappeler qu’avant cette « scène théâtral » du pouvoir, qualifie t-il, un total de 1532 personnes ont été écrouées au sein de ce centre carcéral. Donc, promet-il, les organisations des droits humains sauront le nombre de détenus qui se sont évadés et qui sont-ils, ajoutant aussi ceux qui ont été stoppés par la police.

Pierre Espérance dit également, exprimer ses vives préoccupations face au danger qu’expose la vie des policiers qui avaient procédé à l’arrestation de ce puissant chef de gang, suite à son évasion.

Haïti : Le RNDDH accuse l'Exécutif d'avoir commandité l'évasion à la prison civile de la Croix-des-Bouquets
Des évadés de prison appréhendés par la police à Croix-des-Bouquets

Au terme de son intervention, le Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) dit s’idigner du fait que le régime PHTK symbolise la corruption, la criminalité et la drogue, entre autres.

Le Facteur Haïti (FH)