Accueil POLITIQUE

Haïti-Affaire vitres teintées : Le Palais National et la Primature à couteaux tirés

878

Le Premier Ministre Jouthe Joseph a publié en date du 3 mars 2021, un communiqué à travers lequel il a ordonné le déteintage de tous les véhicules en circulation sur tout le territoire national. Seules les nouvelles plaques des « Officiels », des Corps Diplômatiques et Consulaires, entre autres, sont exeptées. Cependant, cette décison ne fait l’unanimité au sein du pouvoir. Intervenant sur les ondes de la radio Caraïbes le lundi 8 mars en cours, Renald Lubérice, Secrétaire Général du Conseil des Ministres dément les informations du locataire de la primature laissant croire que cette mesure a été adoptée en Conseil des Ministres.

Le Facteur Haïti, le 8 mars 2021._ Les violons ne s’accordent pas entre le Palais National et Primature haïtienne. Ce, après la décision prise par le Premier ministre Jouthe Joseph portant sur le déteintage des véhicules.

Si le Chef du Gouvernement avait déclaré que cette décision a été prise en Conseil des Ministres, Rénald Lubérice, Secrétaire Général dudit Conseil, dément et donne sa version.

« Contrairement à ce que j’ai entendu dire le Premier Ministre, cette décision n’a jamais été prise en Conseil des Ministres », a déclaré Rénald Lubérice ce lundi matin sur les ondes de la radio Caraïbes.

Haïti-Insécurité : Le torchon brûle entre le Palais National et Primature haïtienne
Rénald Lubérice, Secrétaire Général du Conseil des Ministres/ Crédit photo : Internet

Il poursuit en affirmant que c’est travers les réseaux sociaux qu’il a pris connaissance de cette mesure et c’est la raison pour laquelle il l’a commentée par les mêmes voies, avoue t-il.

Répondant aux questions des journalistes Guerrier Dieusseul et Pierre Renel René, le Secrétaire Général du Conseil des Ministres rappelle qu’un simple « communiqué » ne peut en aucun cas, modifier une loi, voire l’abroger.

Selon le haut cadre du Palais National, cette mesure du Premier Ministre ne permettra pas au pays de lutter contre la recrudescence du climat d’insécurité qui prévaut dans le pays. « D’ailleurs, teinter les vitres des véhicules a été un moyen de combattre ce phénomène », souligne t-il.

Haïti-Affaire vitres teintées : Le Palais National et la Primature à couteaux tirés
Le Premier Ministre haïtien, Jouthe Joseph/ Crédit photo : Mackendy Leblanc

« Cette décision de la Primature de faire déteinter les vitres des véhicules entraînera automatiquement une révision du budget annuel », persiste et signe Rénald Lubérice.

Terminant son intervention, le haut fonctionnaire de l’État dit plaider en faveur du déploiement des agents de l’Unité de Sécurité de la Primature (USPM) dans les fiefs des bandits, en cas d’enlèvement.

Le Facteur Haïti (FH)