Accueil INSÉCURITÉ

Drame au Village de Dieu : Un rapport du RNDDH dément le bilan du Directeur Général a.i de la police nationale d’Haïti

1372

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a rendu public son rapport sur la dernière opération policière échouée le vendredi 12 mars 2021, au Village de Dieu. Selon ledit rapport, six (6) policiers ont été tués par balles des bandits armés de cette zone. Cependant, le Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, dans lors bilan présenté à la presse le samedi 13 mars, a fait état 4 morts et 8 blessés dans les rangs de l’institution.

Le Facteur Haïti, le 16 mars 2021._La policie nationale d’Haïti (PNH) et les oraganisations de défense des droits humains n’arrivent pas encore à s’entendre sur le bilan définitif de l’opération policière tournée en drame le vendredi 12 mars 2021, au Village de Dieu, situé à l’entrée Sud de Port-au-Prince.

Pour le Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, quatre (4) policiers ont été tués, alors que huit (8) autres étaient sortis blessés lors de cette opération. Le Commandant en Chef de la PNH a présenté ce bilan lors d’un point de presse donné le samedi 13 mars dernier.

En revanche, son bilan a été rejeté d’un revers de main et démenti par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH). Dans son rapport relatif à ce drame, cette structure a fait était de 6 morts dans le camp de l’institution policière.

Haïti-Insécurité: Gueurre de chiffres entre la police et le
Le Directeur Général a.i de la police nationale d’Haïti, Léon Charles/ Crédit photo : PNH

En guise d’illustration, l’organisme de défense des droits de l’homme a publié les noms des victimes. Ils répondent respectivement aux noms de : « Stanley EUGÈNE, Ariel POULARD, Georges RENOIT, Georges Vivender ALEXIS, Wislet DÉSILUS et Lucdor PIERRE », entre autres, lit-on dans ledit rapport signé de Marie Rosie Ducenat.

Au terme de son rapport, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), dit s’indigner du fait que 18 policiers ont été assassinés, ajoutant la disparition d’un autre pour la période allant du 16 novembre 2020 au 13 mars 2021.

Le Facteur Haïti (FH)