Accueil CRIMINALITÉ

Delmas : Au moins 8 personnes tuées après la scène de pillage suivie d’incendie à l’Universal Motors

2224

Au moins huit (8) personnes ont été tuées lors de la scène de pillage suivie d’incendie enregistré (s) dans la journée du mercredi 17 mars 2021, au sein de l’entreprise « Universal Motors », située sur la route de l’Aéroport, à Delmas. Selon une source digne de foi vivant dans la zone, les crimes ont été commis par des individus armés opérant dans le quartier de « Simon-Pelé ».

Le Facteur Haïti, le 17 mars 2021._La maison de vente de voitures, « Universal Motors », située sur la Route de l’Aéroport, a été attaquée, pillée puis incendiée partiellement par un groupe d’individus se réclamant de manifestants.

Par cette attaque, près d’une dizaine de voitures ont été incendiées.Du même coup, d’autres, accompagnées des batteries et des motocyclettes, entre autres, ont été volées par ce groupe d’individus, a constaté un journaliste travaillant pour l’agence en ligne « Le Facteur Haïti ».

En revanche, l’attaque perpétrée contre l’entreprise susmentionnée est tournée au vinaigre.Selon une source digne foi contactée par la rédaction de l’agence au niveau de la zone, pas moins de huit (8) personnes ont été tuées après la scène.

Haïti-Insécurité: Mort d'hommes à Simon Pelé après l'attaque contre Universal Motors
Incendie d’une voiture sur la route de l’Aéroport ce mercredi 17 mars 2021

Leurs meurtriers seraient des hommes armés non identifiés opérant dans le quartier de « Simon-Pelé », a rapporté notre source. Après avoir commis leur forfait, ces individus accusés, récupèrent les cadavres, avons-nous appris.

Il faut préciser que cette scène de pillage suivie d’incendie et d’assassinat surviennent à l’occasion d’une nouvelle journée de manifestation des rues organisée par des agents issus de différentes unités de la police nationale d’Haïti (PNH) dont les membres du groupe baptisé « Fantom 509 ».

Ces derniers dénoncent l’assassinat vendredi au Village de Dieu, de 4 de leurs frères d’armes et réclament la libération de plusieurs autres qui avaient été arrêtés et écroués au Commissariat de Delmas 33 et à Canapé-Vert.

Le Facteur Haïti (FH)