Accueil INSÉCURITÉ

Opération au Village de Dieu : Le Conseil National de la Société Civile Haïtienne opte pour une enquête internationale

393

Le Conseil National de la Société Civile Haïtienne (CNSCH) fixe sa position après l’échec de l’opération policière menée le vendredi 12 mars 2021.Cette dernière s’est soldée par la mort de 4 agents ainsi que la blessure de 8 autres, selon la police nationale. Dans une note de presse, cette structure dit réclamer l’ouverture d’une enquête  internationale pour faire luire toute la lumière sur cette affaire.

Le Facteur Haïti, le 17 mars 2021._ Le Conseil National de la Société Civile Haïtienne dit avoir pris connaissance avec stupefaction, les déclarations d’un des membres de l’institution policière accusant un inspecteur général d’être le principal hauteur de l’échec catastrophique de l’oppération survenue le vendredi 12 mars 2021, à Village de Dieu.

Selon Joseph Domingue Orgella, Coordonateur et Président du CEDEC, Lionel Lazarre, Coordonnateur du Syndicat national des policiers haïtiens (SYNAPOHA), a accusé ouvertement et sans réserve l’un des hauts cadres de l’État Major de la PNH d’avoir boycotté l’opération du 12 mars dernier , laquelle opération qui s’est soldée par la mort de plusieurs de ses frères d’armes .

Toujours Selon le responsable dudit syndicat, ce même haut cadre, responsable des renseignements de l’institution , avait  ainsi ordonné aux policiers d’intervenir au Village de Dieu, en depit du faite que toutes les informations fournies par celui qui pilotait le drone, laissaient comprendre qu’ils filaient droit dans des embuscades érigés préalablements par les hommes armés du village.

Haïti-Insécurité : Des policiers tués et d'autres blessés lors d'une opération au Village de Dieu
Des bandits armés de Village de Dieu défilent à bord d’un char blindé de la police nationale d’Haïti

Après l’avoir auditionné, l’Inspection générale de la PNH a placé en « isolement » l’Inspecteur Général Carl Henry Boucher, coordonnateur du renseignement. Cependant, ce dernier clame son innocence et nie toute responsabilité dans l’échec cuisant  de l’opération, a rappelé le Conseil.De plus, il martèle qu’il n’a joué aucun rôle décisif sur le terrain et rejette du coup, les accusations selon lesquelles il avait délibérément demandé aux blindés de pénétrer le fief du gang ainsi connu, poursuit la structure.

Se disant consterné, le Conseil se pose des questions. « Qui dit la vérité dans cette histoire? Quel est l’intérêt de cette manipulation de l’opinion publique? Quels motifs cachent les déclarations du coordonnateur du SYNAPOHA? Peut-on laisser a l’inspecteur  Carl Henry Boucher le bénéfice du doute? ».

En revanche, le CNSCH persiste et signe que « seule une enquête internationale et indépendante » pourra faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé le 12 mars 2021 au niveau du village de Dieu .

Haïti-Insécurité : Échec d'une nouvelle opération policière au Village de Dieu
Des bandits armés du gang « 5 Second » opérant au quartier de Village de Dieu

Fort de toutes les considérations relatives à ce drame qui suscite encore la consternation dans le pays, les membres du Conseil National de la Société Civile Haïtienne (CNSCH), demandent à la communauté internationale de diligenter au plus vite, une commission d’enquête indépendante afin d’élucider les faits qui se sont produits au Village de Dieu ayant conduit à l’assassinat  des policiers.

Tenant compte de ce bras fer public entre les responsables du Haut État Major de la PNH, le Conseil recommande que les policiers qui ont survécu à l’opération soient également placés sous haute protection, lit-on dans la note.

Le Facteur Haïti (FH)