Accueil INSÉCURITÉ

Haïti : Libérés par Fantôme 509, certains « policiers détenus » regagnent leur cellule

671

Des policiers regroupés au sein de la structure baptisée « Fantôme 509 », ont libéré les mercredi 17 et jeudi 18 mars 2021, au moins six de leurs frères d’armes qui avaient été placés en garde à vue, respectivement au Commissariat de Delmas 33 et au Sous-commissariat du Canapé-Vert et Croix-des-Bouquets, entre autres. Selon la police nationale d’Haïti (PNH), certains d’entre-eux ont regardé vendredi, leur cellule respective

Le Facteur Haïti, le 20 mars 2021._La police nationale d’Haïti (PNH) confirme que certains « policiers détenus » qui avaient été libérés par les « Fantôme 509 », lors de leur mouvement de protestation des rues du mercredi 17 et jeudi 18 mars 2021, à Port-au-Prince, ont regagné leur cellule respective

Sur sa page officielle Facebook, l’institution policière dit saluer cette décision ainsi ce comportement affiché par ces « prisonniers ».

L’institution dit salue aussi le courage de ces derniers qui, écrit-elle, préfèrent de recouvrer leur liberté à la faveur d’une décision de justice que par une action arbitraire de leurs frères d’armes.

Haïti-Politique: Démonstration de force des policiers à Delmas 33
Barricades et pneus enflammés sur la cour du Commissariat de Delmas 33 pour exiger la libération mercredi dernier, de 4 agents

Tout en honorant ces policiers pour leur bravoure et leur discipline, la Police Nationale d’Haïti (PNH) dit prendre acte de cette décision de sagesse.

Il faut rappeler que lors des mouvements de protestation en date du mercredi 17 et jeudi 18 mars 2021, les policiers du groupe « Fantôme 509 » avaient libéré près de six (6) de leurs frères d’armes écroués en prison à Delmas 33, Canapé-Vert et Croix-des-Bouquets, entre autres.

Le Facteur Haïti (FH)