Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Insécurité : Évasion de 2 détenus à la garde-à-vue du commissariat de police des Gonaïves

505

Deux détenus qui étaient écroués à la garde-à-vue du Commissariat de police des Gonaïves, situé dans le département de l’Artibonite, se sont évadés dans la soirée du lundi 22 mars 2021.Ils répondent aux noms de Michel Ilio et Odène Chérilus.

Le Facteur Haïti, le 23 mars 2021._Une évasion a lieu dans la soirée du lundi 22 mars 2021, à la garde-à-vue du Commissariat de police des Gonaïves, confirment les responsables.

En conséquence à cette évasion, deux (2) détenus qui y ont été écroués ont pris la fuite. Ces évadés répondent aux noms de Michel Ilio et Odène Chérilus.

Le premier est accusé de détention illégale d’armes à feu, meurtre sur une fillette et kidnapping, entre autres. Cependant, Odène Chérilus est un récidiviste car il s’était dèjà évadé en date du jeudi 25 février 2021, de la prison civile de la Croix-des-Bouquets.

Haïti-Insécurité : Nouvelle évasion en Haïtie
Image d’illustration/ Crédit photo : Internet

Pour s’évader de la prision civile des Gonaïves, les responsables de ce centre de détension confirment que les deux fugitifs ont scié une fenêtre du bâtiment et ont pris la fuite.

En réaction, la Fondasyon Je Klere (FJKL) qualifie de « théâtre et de plaisantrie » cette évasion. Elle demande à la justice au niveau de la juridiction du Tribunal Civil des Gonaïves de faire toute la lumière sur l’acte d’évasion survenue dans la garde-à-vue du commissariat des Gonaïves et de punir, avec la dernière rigueur, les auteurs et complices de cet acte pour qu’un message soit enfin lancé en vue de mettre fin à cette plaisanterie à répétition de libération sous forme d’évasion, par des autorités auxquelles la loi n’accorde pas le droit de libérer sous quelque forme que ce soit, lit-on dans un rapport.

Haïti-Insécurité : Évasion de 2 détenus à la garde-à-vue du commissariat de police des Gonaïves

Il faut rappeler que cette nouvelle évadion survient moins d’un mois après celle enregistrée à la prison civile de la Croix-des-Bouquets en date du 25 février 2021 dernier, ayant fait des morts et des blessés dont le responsable de ce centre carcéral, l’Inspecteur Joseph Hector.

Le Facteur Haïti (FH)