Accueil POLITIQUE

Birmanie : Une vingtaine de manifestants tués par l’armée ce samedi dont un adolescent de 14 ans

538

L’armé birmane est accusée d’avoir tué ce samedi 27 mars 2021, dans la capitale Naypyidaw, une vingtaine de personnes dont un adolescent de 14 ans dans la répression de nouvelles manifestations pro-démocratie. Ces vagues mouvements de protestation se poursuivent depuis que la cheffe du gouvernement civil du pays, Aung San Suu Kyi ait été évincée du pouvoir par un coup d’État militaire le 1er février dernier.

Le Facteur Haïti, le 27 mars 2021._Les militants « pro-démocratie » avaient appelé à une nouvelle série de manifestations samedi, jour où l’armée organise tous les ans, un gigantesque défilé militaire devant le chef de l’armée , désormais chef de la « junte » au pouvoir, le général Min Aung Hlaing.

Cette nouvelle journée de manifestation de rues se termine dans le sang. En effet, plus de 20 personnes avaient été tuées par l’armée birmane, rapportent médias locaux.

Selon ces médias, la violence a éclaté dans toute la région de Mandalay, au centre du pays, lorsque les forces de sécurité ont ouvert le feu sur les manifestants. Parmi les personnes tuées se trouvent un médecin à Wundwin et une adolescente de 14 ans à Meiktila, selon les secouristes sur le terrain.

Haïti-Insécurité: Manifestation sanglantes en Birmanie
Un homme touché par balle dans la tête, transporté par d’autres manifestants/ Crédit photo : Reuteurs

Lors de cette nouvelle journée, des pneus enflammés ont été vus dans les rues de Mandalay, deuxième ville de Birmanie. Pour chasser les protestataires, les soldats de la « junte » au pouvoir ont fait usage de gaz lacrymogènes et de balles réelles, dénoncent les sécouristes.

De plus, plusieurs dizaines de blessés sont aussi à déplorer dont un bébé jouant dans la rue dans une ville du Nord de Rangoun. Ce dernier a été touché à l’œil par une balle en caoutchouc lorsque la police a ouvert le feu sur des manifestants à proximité.

En revanche, certains manifestants qui n’entendent pas abdiquer, lancent des bombes fumigènes en direction des policiers, alors que d’autres réclament la libération de leurs amis.

Birmanie : Une vingtaine de manifestants tués par l'armée ce samedi dont un adolescent de 14 ans
Début d’une manifestation en Barmanie/ Crédit photo : ASSOCIATED PRESS (AP)

Le coup d’État militaire orchestré le 1er février 2021 dernier contre la cheffe de gouvernement civil birmane, Aung San Suu Kyi, est à la base de toutes ces vagues tensions de rues en Birmanie.

Le Facteur Haïti (FH)