Accueil POLITIQUE

Haïti-Crise : Le parti MTVAyiti boude l’appel au dialogue lancé par « Religion Pour la Paix »

883

Le Mouvement pour la Transformation et la Valorisation D’Haïti (MTVAyiti) décline l’invitation qui lui a été faite par la structure baptisée « Religion pour la Paix » relative à un processus de dialogue engagé par cette entité. Cette initiative a pour objectif de trouver une issue à la crise à laquelle le pays fait face. Selon le Secrétaire général du MTVAyiti, Schultz Simpssie Cazir, « Religion pour la Paix » n’a pas de qualité aujourd’hui d’exercer le rôle de médiateur dans le contexte actuel.

Le Facteur Haïti, le 9 Avril 2021._Les partis politiques de l’opposition continuent de bouder l’appel au dialogue lancé par l’entité connue sous l’appellation de « Religion Pour la Paix » comme piste de solution à la crise haïtienne. C’est le cas du Mouvement pour la Transformation et la Valorisation d’Haïti (MTVAyiti.)

Dans une lettre-réponse adressée au Révérend Pasteur Joseph Clément, signée de Schultz Simpssie Cazir, le parti dit exprimer sa détermination à participer à tout processus de négociation entre des acteurs politiques de l’opposition et les tenants de facto du pouvoir en place pour une sortie de crise bénéfique pour le peuple haïtien et favorisant un « départ ordonné » du Président de Facto, Jovenel Moïse.

Cependant, le MTVAyiti constate que sur les quatre entités constitutives de cette initiative (église épiscopale /anglicane, église protestante, culte vodou et l’église catholique), l’une d’entre elles, en l’occurrence l’église catholique, ne s’est pas formellement impliquée dans la démarche de médiation, écrit le Secrétaire général.

Haïti-Crise : Le parti MTVAyiti boude l'appel au dialogue lancé par "Religion Pour la Paix"

Selon lui, cette absence est de nature à réduire la légitimité de l’ensemble du processus, tant aux yeux de la population qu’au niveau des partis politiques concernés et des organisations de la société civile.De ce fait, les chances de réussite d’une telle initiative sont sérieusement hypothéquées, a prédit Schultz Simpssie Cazir.

En effet, MTVAyiti dit avoir le regret d’informer au Révérend Pasteur Joseph Clément qu’il ne pourra pas s’associer à cette démarche et pense, en conséquence, que la RPPH n’a pas la qualité aujourd’hui d’exercer le rôle de médiateur dans un tel contexte où l’unité de vue sur la méthode politique au sein même de cette entité ne semble pas être clairement établie.

Néanmoins, pour faciliter cette médiation, les responsables du parti disent exhorter d’abord, la libération immédiate de tous les prisonniers politiques, le renvoi du Conseil Électoral Provisoire (CEP) incluant l’arrêt du processus de référendum illégal visant à changer la Constitution haïtienne et aussi la suspension du processus électoral actuel caractérisé par des graves irrégularités structurelles et fonctionnelles.

Haïti-Crise : Le parti MTVAyiti boude l'appel au dialogue lancé par "Religion Pour la Paix"

Toutefois, le MTVAyiti dit réitérer sa foi dans une stratégie de solution négociée de sortie de crise pour Haïti et de mise en place d’une gouvernance post Jovenel Moïse avec un mandat explicite et limité dans un temps court.

Le Facteur Haïti (FH)