Accueil POLITIQUE

Haïti-Politique : Le Président Jovenel Moïse multiplie les discussions pour la nomination d’un nouveau premier ministre, selon Claude Joseph

421

Le Premier Ministre a.i Claude Joseph a informé que le Président de la République Jovenel Moïse poursuit les consultations afin de procéder à la désignation d’un nouveau Premier Ministre pour l’aider à réaliser le référendum constitutionnel qu’il a imposé et faciliter la tenue des prochaines élections.Il a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse donnée le mardi 4 mai 2021, en sa résidence privée, sise à Musseau, Delmas 60.

Le Facteur Haïti, le 4 mai 2021._ Depuis la démission de Jouthe Joseph, le ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, le Docteur Claude Joseph a été désigné par le président de la République Jovenel, comme nouveau Premier Ministre a.i. Le nouveau locataire par intérim de la Primature haïtienne, au même titre que les autres membres de son cabinet, a pour mission de liquider les affaires courantes pour une période de 30 jours.

Déjà, ses jours sont comptés à ce poste, reconnait-il, car, lors d’une conférence de presse ce lundi à Musseau, Delmas 60, le Premier Ministre a.i, s’est prononcé sur l’éventuelle nomination de son remplacement.

Selon Claude Joseph, le chef de l’État continue d’engager des discussions afin de désigner un nouveau Premier Ministre dans les jours qui viennent.

Haïti-Politique : Démission du premier ministre haïtien
Le Dr Claude Joseph, nouveau premier ministre a.i d’Haïti/ Crédit photo : MAEC

Ce dernier aura pour mission de faciliter la réalisation du processus de référendum constitutionnel imposé par Jovenel Moïse ainsi que l’organisation des prochaines élections, a fait savoir le premier ministre a.i.

Cette conférence a été l’occasion pour lui de répondre à Régional Boulos, président du Parti politique baptisé « Mouvement pour la Transformation d’Haïti (MTVayiti) qui le traitait de  »Ti Claude ». Pour le chef du gouvernement, l’homme politique laisse filer une occasion en or qui lui a été offerte pour entamer un dialogue avec les « Ti Claude et Ti Moïse » au lieu de prononcer des propos discriminatoires à leur égard.

Toujours est-il, Claude Joseph rappelle à Réginald Boulos qu’Haïti compte beaucoup de « Ti Claude, Ti Moïse et Ti John » mais peut-être qu’ils ne lui ressemblent pas, a t-il conclu.

Le Facteur Haïti (FH)