Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Kidnapping : 49 cas recensés dans les 15 premiers jours du gouvernement de Claude Joseph, selon le CARDH

299

91 cas de kidnapping ont été enregistrés en Haïti durant le mois d’arvril dernier. Parmi lesquels, 49 dans les 15 permiers jours de la gourvernance intérimaire du Premier Ministre Claude Jospeh. Ce bilan mensuel a été présenté par le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits Humains (CARDH) dans son bulletin #4. L’institution déplore une augmentation de 300%.

Le Facteur Haïti, le 5 mai 2021._Les cas de kidnapping enregistrés dans le pays pour le mois d’avril sont au nombre de 91, selon un bulletin d’information #4 de l’organisation baptisée “Centre d’Analyse et de Recherche en Droits Humains (CARDH).Les analystes et chercheurs croiffant l’institution disent accuser une augmentation de 300%, peut-on en lire.

Parmi ces 91 cas, la cellule d’observation de la criminalité de cette entité informe que 49 ont été recensés dans les 15 premiers jours du gourvernement intérimaire du Premier Ministre Claude, soit 54% des cas.

Le CARDH a informé aussi que le deuxième trimestre en annonce une forte augmentation, car 65 cas avaient été recensés pour le mois de janvier dernier dont cinq (5) ressortissants étrangers parmi lesquels, deux Français.

Haïti-Kidnapping : 91 cas recensés pour le mois d'Avril
Le Pemier Ministre a.i Claude Joseph/ Crédit Photo : La Primature

Par contre, pour le mois de mars, le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits Humains (CARDH) à travers sa cellule de la criminalité, avait comptabilisé 27 cas, dénombrant ainsi l’existence de 150 groupes armés à travers le pays œuvrant dans cette pratique, a précisé le rapport du mois d’avril.

Parmi les cas d’enlèvement enregistrés, 43% sont à Port-au-Prince, 22% à Croix-des-Bouquets, 19% à Carrefour et 16% à Delmas. Et, les rançons réclamées varient entre 100 000 dollars et 1 million de dollars américains”, ont dénoncé les responsables, ajoutant que toutes les catégories sociales sont victimes de ce fléau.

Il faut rappeler que lors d’une conférence de presse hier mardi en sa résidence privée sise à Musseau, Delmas 60, le Premier Ministre a.i Claude Joseph a précisé que le kidnapping qui égorge le pays est “politique”.

Le Facteur Haïti (FH)