Accueil POLITIQUE

Haïti-Référendum : Le parti politique « Le Réformiste » prend position contre

454

Le projet de Référendum imposé par le président Jovenel Moïse devant aboutir à l’adoption d’une nouvelle Constitution est très décrié par différents secteurs de la vie nationale et même à l’échelle internationale.Le parti politique Le Réformiste entre dans la danse pour analyser et critiquer cette initiative du chef de l’État à travers un document de 6 pages. Après l’avoir analysé, les responsables de cette structure, prennent position et font des propositions.

Le Facteur Haïti, le 10 mai 2021._La crise socio-politique et sécuritaire qui étouffe le pays préoccupe tout le monde. C’est le cas des dirigeants du parti politique Le Réformiste qui, via un document rendu public, a fixé sa position sur la situation actuelle d’Haïti.

Dans ce document de 6 pages, le parti s’éternise sur le projet de référendum constitutionnel dont le président Jovenel Moïse est le chef d’orchestre dans le but de doter le pays d’une nouvelle Constitution. Selon le président de cette structure, Frantz Turène, ce projet est mis en place sans la participation des secteurs vitaux du pays, ni la présence d’un comité indépendant, a t-il analysé. De ce fait, il dit souhaité le renvoi du vote prévu pour le 27 juin prochain ainsi que la démission en bloc des membres du Conseil Électoral Provisoire (C.E.P.).

Aussi, les responsables dudit parti ont mis l’accent sur certains points jugés forts et faibles dans cet avant-projet.Parmi les points forts Frantz Turène a énuméré, entre autres, le passage à un parlement unicaméral, la création de la Cour Constitutionnelle et l’élimination des conseils municipaux à trois (3) membres. Alors que pour les points faibles, il s’oppose aux articles 202, 189 et 137 respectiment relatifs à la Cour des Comptes et du Contentieux Administratif, à la création de la Cour Constitutionnelle et au statut du candidat à la présidence, lit-on dans ledit document.

Haïti-Référendum : Le parti politique "Le Réformiste" prend position contre

Se prononçant sur l’article 202, un cour de neuf (9) membres avec un représentant de la fédération des barreaux, de l’ordre des comptables et le secteur des droits humains est proposé.De plus, une Cour Constitutionnelle composée aussi de 9 membres issus de associations de Magistrats et de la Cour de Cassation et la Société Civile organisée, entre autres.

« La création d’une Cour d’Appel dans chaque chef-lieu des départements, une secrétairie d’État à la sécurité publique par département et la non nomination des commissaires du gouvernement par le président de la république », ont été proposés par le parti.

Le Facteur Haïti (FH)