Accueil CRIMINALITÉ

Ouanaminthe : Les 4 policiers meurtriers de Péguy Siméon désarmés et placés en isolement

552

Le jeune Péguy Siméon a rendu l’âme lundi après avoir été malmené par des agents de la police nationale d’Haïti cantonnés à Ouanaminthe, dans le Nord’Est.Le drame a été survenu samedi dernier au moment où il a été déporté en Haïti en provenance de la République Dominicaine. En révanche à ce crime, les 4 agents de l’UDMO impliqués ont été désarmés et placés en isolement.

Le Facteur Haïti, le 13 mai 2021._Le Directeur départemental du Nord’Est de la police nationale d’Haïti, Fritz Saint-Fort a confirmé hier mercredi que les 4 agents de police impliqués dans la mort samedi du rapatrié haïtien, Péguy Siméon, sont placés en isolement.

Frappés par cette sanction, ces agents affectés à l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) ont été tous désarmés et privés de leurs badges, a précisé le commissaire divisionnaire Fritz Saint-Fort.

Haïti-Insécurité: les mertiers de Péguy Siméon sanctionnés
Le jeune Péguy Siméon/ Crédit photo : Facebook

Le responsable a aussi fait savoir que d’autres agents affectés au Commissariat de Ouanaminthe, dans le Nord’Est, seront auditionnés par l’Inspection Générale du Grand Nord pour des suites administratives dans le cadre d’une enquête en cours.

« À première vue, la victime ne représentait aucun danger réel pour les policiers en question pour un tel comportement à son encontre. Donc, il y a lieu pour l’Inspection Générale de prendre les mesures qu’il fallait, reconnaît le Directeur Département du Nord’Est de la PNH.

Du haut d’un autobus transportant des fidèles catholiques, Péguy Siméon a été renvoyé par terre par un policier avant d’être battu à mort par d’autres agents, selon des photos et une courte vidéo prises décrivant la scène de crime.

Ouanaminthe : Les 4 policiers meurtriers de Péguy Siméon désarmés et placés en isolement

Deux jours après, des internautes, à travers une image de la scène réclament justice pour le jeune hommes et exigent des sanctions pour les policiers meurtriers.

Le Facteur Haïti (FH)