Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : 125 personnes assassinées en 9 mois lors des attaques armées à Bél’Air et à Cité Soleil

570

En l’espace de 9 mois, les attaques armées perpétrées dans certains quartiers du Bél’Air ainsi que dans plusieurs zones de la commune de Cité Soleil ont fait 125 morts.Ce bilan a été communiqué par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) dans un rapport rendu public en date du mercredi 20 mai 2021.

Le Facteur Haïti, le 21 mai 2021._Plusieurs groupes de gangs armés dont les bases « Krache Dife, On the Move ainsi que la Fédération des gangs armés dénommé « G9 en Famille et Alliés » sont accusés d’avoir orchestré des attaques armées à Bél’Air et à Cité Soleil, allant du mois d’Août 2020 à mai 2021.

Au cours de ces invasions, un total de 125 personnes ont été assassinées par les gangs armés susmentionnés accusés d’être des serviteurs du pouvoir en place dans les zones pré-citées, lit-on dans le rapport de 34 pages du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH).

Bilan des massacres enregistrés à Bél’Air (Août 2020-mai 2021)

De la période allant du mois d’août 2020 à mai 2021, le RNDDH rapporte qu’un total de 81 personnes ont été massacrées par les bandits armés.Parmi les victimes, 36 dont 7 femmes ont été recensées entre les mois d’août et décembre 2020. Les 45 autres dont 5 femmes ont été tuées allant du mois de mars à mai 2021, selon le rapport.

Haïti : 125 personnes assassinées en 9 mois lors des attaques armées à Bél'Air et à Cité Soleil

Le Réseau National de Défense des Droits Humains informe aussi que durant cette période, 24 personnes sont portées disparues et 18 blessées, alors que 165 maisons des habitants ont été incendiées par les gangs armés.Il dit fustiger du fait que ces actes de banditisme se sont déroulés sous le regard indifférent des autorités étatiques haïtiennes.

Bilan des attaques enregistrées à Cité Soleil en 2021 (Janvier à mai 2021)

Le bilan des attaques armées enregistrées à Cité Soleil de Janvier à mai 2021 est lourd. Selon RNDDH, 44 personnes ont été assassinées par balles dont 11 femmes et, parmi lesquelles une a été violée.

Aussi, selon le rapport, 15 personnes sont sorties blessées et 7 portées disparues. En conséquence, 132 enfants sont devenus orphelins à Cité Soleil suite à ces attaques violentes, regrette le RNDDH.

Haïti : 125 personnes assassinées en 9 mois lors des attaques armées à Bél'Air et à Cité Soleil

En ce qui concerne les dégâts matériels, trois (3) maisons ont été incendiées, ont poursuivi les responsables de cette entité œvrant dans le secteur des droits humains. Elle en a profité pour faire des recommadations aux instances concernées. De ce fait, l’institution recommande de cesser d’utiliser les ressources de la Police Nationale d’Haïti pour alimenter les gangs armés, d’arrêter puis déférer par devant la justice haïtienne tous les fauteurs de troubles, de mettre fin aux massacres dans les quartiers populaires et de sanctionner les complices des gangs armés, entre autres.

Il faut rappeler que la dernière attaque armée orchestrée par le gang armé du « G9 en Famille et Alliés » contre la commune de Cité Soleil s’était soldée par la blessure par balles de son chef de file, Jimmy Chérisier alias Barbecue.

Le Facteur Haïti (FH)