Accueil INSÉCURITÉ

Haïti- Insécurité : Chassés par des gangs armés, certains habitants de Martissant se réfugient sur la place publique de Fontamara

786

Certaines familles résidant à Martissant ont été chassées par les gangs armés de « Ti Bois et Grand-Ravine » qui s’affrontent depuis plusieurs jours dans la 3ème circonscription de Port-au-Prince. Après avoir fui leurs maisons, plusieurs dizaines de personnes s’abritent sur la place publique de Fontamara, située à l’entrée Sud de la capitale haïtienne pour se protéger contre les assauts des bandits.

Le Facteur Haïti, le 3 juin 2021._La place publique de Fontamara, située dans la 3ème circonscription de Port-au-Prince, entrée Sud du pays, est actuellement le lieu de refuge de plusieurs dizaines de familles vivant dans certains quartiers de Martissant.

Ces personnes ont dû abandonner leurs maisons à cause des affrontements sanglants qui s’éclatent depuis plusieurs jours entre les gangs armés de « Ti Bois et Grand-Ravine ».

Des images tournées en boucle sur les réseaux sociaux, notamment Whatsapp, montrent qu’elles se sont massées sur le lieu indiqué, accompagnées de leurs progénitures.

Haïti-Insécurité : Affrontements armés à Port-au-Prince
Contraintes d’abandonner leurs maisons à cause des affrontements armés, certaines familles résidant à Martissant s’abritent sur la place publique de Fontamara

Tenant en main des valises et des mallettes, entre autres, ces réfugiés attendent avec impatience « un cesser le feu » pour tenter de regagner leurs quartiers, si leurs maisons ne sont pas incendiées par les bandits.Aux côtés de ces personnes, aucune présence policière n’a été constatée, alors que des tirs nourris ont été entendus dans les parages.

Selon les dernières informations parvenues à notre rédaction, un homme a été tué d’une balle dans la tête, en milieu de journée de jeudi, à l’intérieur d’un bus qui tentait de s’aventurer.On nous rapporte aussi qu’un élève a été touché. La victime a été transportée en urgence à l’hôpital afin de recevoir les soins que nécessite son cas. Jusqu’à (6h35 PM), la situation était tendue.

Le Facteur Haïti (FH)