Accueil INSÉCURITÉ

Saint-Raphaël (Nord)-Kidnapping : La Route Nationale #3 bloquée pour exiger la libération de 2 techniciens italiens

560

Deux techniciens italiens dont Giovanni Calì, ont été enlevés le lundi 31 mai 2021 dernier par le gang « 400 mawozo » opérant à Croix-des-Bouquets commune du département de l’Ouest d’Haïti.Les victimes sont chargées de superviser la firme de Construction « Raziel », responsable des travaux de la Route de Saint-Raphaël, dans le département du Nord.Pour exiger la libération des otages, les habitants de la commune ont bloqué jusqu’à nouvel ordre, la Route Route Nationale numéro 3 (RN3) jusqu’à Hinche.

Le Facteur Haïti, le 9 juin 2021._La Route Nationale numéro 3 (RN3) a été bloquée durant toute la journée de ce mercredi à hauteur de Saint-Raphaël, commune du département du Nord jusqu’à la ville de Hinche, dans le Centre du pays.

En conséquence, les bus de transport en commun, les véhicules privés ainsi que les motocyclettes, entre autres, ont dû rebrousser chemin car les conducteurs ont été interdits d’accès.

Haïti- Kidnapping : Blocage de la route nationale #3 à hauteur de Saint-Raphaël
Des habitants de Raphaël protestent contre l’enlèvement de deux superviseurs de la firme chargée de construire la route au niveau de la commune / Photo : Balthazar Michel Junior

Les Saint-Raphaëlois s’inscrivent dans cette démarche en vue de réclamer la libération sans conditions de deux techniciens italiens dont l’Ingénieur Giovanni Calì.Ces deux personnes ont été kidnappées puis séquestrées depuis le 31 mai dernier par le gans armés « 400 Mawozo ».

Selon les informations fournies par les protestataires, les otages sont deux superviseurs de la firme de Construction « Raziel », responsable des travaux de la Route de Saint-Raphaël.Les ravisseurs exigent 500 mille dollars américains en échange de leur libération.

Saint-Raphaël (Nord)-Kidnapping : La Route Nationale #3 bloquée pour exiger la libération de 2 techniciens italiens
La Route Nationale Numéro 3 (RN3) bloquée au niveau de Saint-Raphaël, commune du département du Nord d’Haïti/ Photo : Balthazar Michel Junior

Dénonçant le silence jugé « complice » des autorités haïtiennes face aux actes de banditisme qui ravage le pays, les Saint-Raphaëlois menacent d’intensifier leur movement de protestation et de bloquage de la Route Nationale #3, si les bandits armés ne libèrent pas les otages.

Le Facteur Haïti (FH)