Accueil POLITIQUE

Haïti-Pétrocaribe : L’ordonnance du juge Ramoncite Accimé est une « œuvre complaisante », selon des avocats plaignants

262

Le juge d’instruction, Me Ramoncite Accimé a rendu le lundi 21 juin 2021, son ordonnance sur le dossier relatif à la dilapidation des fonds Petrocaribe. Selon ses écrits, le Magistrat dit constater une absence des arrêts de débet à l’encontre des personnes inculpées dans ce scandale de corruption et rend du même coup, l’instruction prématurée. En conférence de presse le jeudi 24 juin 2021, les avocats de la partie civile qualifient de « complaisante, partisane et mascarade » la décision du Juge.

Le Facteur Haïti, le 24 juin 2021._Me André Michel et Me Marc Antoine Maisonnœuvre, deux avocats plaignants dans le cadre du dossier « Petrocaribe », se sont prononcés lors d’une conférence de presse ce jeudi, sur l’ordonnance rendue par le Juge Ramoncite Accimé.

Dans son document, le Magistrat instructeur après presque trois (3) ans de travail, écrit avoir constaté une absence des arrêts de débet à l’encontre des personnes inculpées dans la dilapidation des 4.2 milliards de dollars des fonds Petrocaribe.

En conséquence, celle-ci a entravé le cours normal de l’instruction et la rend automatiquement prématurée, lit-on dans l’ordonnance du Juge d’instruction.

En revanche, Me Accimé dit ordonner le Parlement haïtien et la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) de s’en prononcer. Il les demande à cet effet, de faire ce que de droit pour faciliter le déroulement normal du dossier de corruption.

Haïti-Pétrocaribe : Des avocats de la partie civile dénoncent l'ordonnance rendue par le Juge Ramoncite Accimé
Me André Michel, Avocat plaignant dans le cadre du dossier Petrocaribe/ Crédit photo : Google

En vue de faire le point sur cette décision controversée du juge, des avocats de la partie défendresse se sont présentés en conférence de presse ce jeudi.Dans sa pris de parole, Me André Michel qualifie de « partisane et complaisante » cette décision.

L’homme de loi rappelle que ce procès comme tant d’autres relatifs aux massacres dans les quartiers populaires, n’auront pas eu lieu avec ce régime au pouvoir. Ce dit-il, du fait que le président Jovenel Moïse possède deux compagnies indexées dans la dilapidation des fonds de l’État.

Quand à Me Maisonnœuvre, il dit rejeter dans les poubelles de l’histoire l’ordonnance rendue par le Juge Ramoncite Accimé. « Cette ordonnance est une manœuvre politique et dilatoire qui vise à bloquer l’avancement du dossier », a déclaré l’avocat plaignant.

Haïti-Pétrocaribe : L'ordonnance du juge Ramoncite Accimé est une "œuvre complaisante", selon des avocats plaignants
Des avocats plaignants dont Me André Michel, Me Marc-Antoine Maisonnœuvre, entre autres, en conférence de presse ce jeudi pour fixer leur position sur l’ordonnance rendue par le Juge d’instruction Me Ramoncite Accimé/ Crédit photo : Vant Bèf Info

Au terme de son intervention, Me Maisonnœuvre soutient que ce « mascarade » du juge qu’il a qualifié de « juge de l’équipe au pouvoir », est cependant, sans conséquence sur la bonne marche du dossier.

Malgré ce constat, il se dit prêt à se rendre le plus vite que possible au Tribunal de Première Instance (TPI) de Port-au-Prince dans le but de faire une déclaration d’Appel contre cette décision, a t-il martelé.

Le Facteur Haïti (FH)