Accueil INSÉCURITÉ

Haïti / Enquête sur l’assassinat du Président : Un médecin haïtien arrêté par la police comme présumé auteur intellectuel

470

Le médecin haïtien Christian Emmanuel Sanon a été arrêté à Port-au-Prince, par la Police nationale d’Haïti (PNH).Selon le Directeur Général a.i de l’institution policière, Léon Charles, il est accusé d’être l’un des auteurs intellectuels de l’assassinat de Jovenel Moïse, alors qu’il vit aux États-Unis, en Floride depuis plus de 20 ans.

Le Facteur Haïti, le 12 Juillet 2021.Les autorités policières haïtiennes annoncent avoir mis la main au collet d’un médecin qui serait l’un des auteurs intellectuels dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Son nom est Christian Emmanuel Sanon, a confirmé le Commandant en chef de la PNH, Léon Charles d’une conférence de presse du Conseil supérieur de la Police Nationale (CSPN). Suite à une perquisition dans sa maison à Delmas 60, les forces de l’ordre déclarent voir trouvé des matériels relatifs à cet assassinat.

L’accusé âgé de 63 ans qui rentrait au pays dans l’objectif de « s’approprier la Présidence », a été arrêté à Port-au-Prince dans le cadre de l’enquête relative à ce crime commis par un commando de 28 individus dont 26 de nationalité colombienne et 2 haïtiano-américains, ont fait savoir les autorités policières.

Haïti / Enquête sur l'assassinat du Président : Un médecin haïtien arrêté par la police comme présumé auteur intellectuel
Le Médecin Christian Emmanuel Sanon arrêté par la Police Nationale d’Haïti (PNH) dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse

À en croire les dires de Léon Charles, le médecin Christian Emmanuel Sanon s’est entretenu immédiatement, après l’assassinat du Président, avec plusieurs parmi les colombiens arrêtés par les forces de l’ordre.

Il s’agit de la troisième personne d’origine haïtienne arrêtée dans le cadre de l’enquête. Les autres répondants aux noms de James Solages, 35 ans, et Joseph G. Vincent, 55 ans, deux (2) Haïtiens-américains qui vivaient eux-aussi, dans le Sud de l’ État de la Floride.

Au terme de son allocation, le DG de la PNH a informé que l’enquête portant sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse se poursuit en collaboration avec des experts colombiens. Le chef de police a ajouté que des mesures conservatoires ont été prises par l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IG-PNH) contre les responsables des unités spécialisées garantissant la sécurité présidentielle.

Le Facteur Haïti (FH)