Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Sécurité : Débarqué au Cap-Haïtien pour les funérailles du Président Jovenel Moïse, Léon Charles hué par des protestataires

360

Le Directeur Géneral a.i de la police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles s’est rendu le mercredi 21 juillet 2021, au Cap-Haïtien, dans le département du Nord d’Haïti.Sa présence est liée aux préparatifs relatifs aux funérailles nationales du Président Jovenel Moïse, fixées au 23 juillet.À son arrivée, il a été pris pour cible par des membres de la population qui lui lancent des propos grivois, l’accusant d’être l’un des suspects dans l’assassinat du chef de l’État.

Le Facteur Haïti, le 21 juin 2021._Des membres de la population de la Cité Christophienne ont hué ce mercredi, le Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles dont la présence est constatée dans la deuxième Ville du pays.

Le Commandant en Chef de l’institution policière s’y trouve dans l’objectif d’établir des dispositifs de sécurité en prélude aux obsèques du président de la République Jovenel Moïse prévues pour le vendredi 23 de ce mois.

Haïti-Sécurité : Débarqué au Cap-Haïtien pour les funérailles du Président Jovenel Moïse, Léon Charles hué par des protestataires

Le Chef de l’État a été assassiné dans la soirée du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, par un commando armé, en sa résidence privée sise à Pèlerin 5, à Pétion-Ville.

Une fois arrivé, le Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti se dirigeait au local de la Délégation départementale du Nord afin de discuter avec le Délégué Pierrot De Gaule Augustin.Quelques minutes après avoir foulé le sol capois, il a été la cible d’un groupe de protestataires se réclamant de « militants et supporters » du défunt Président.

Ils ont profité de la présence du chef de police pour lui lancer des propos hostiles.Ces personnes ont même pointé du doigt Léon Charles dans l’assassinat du chef de l’État, Jovenel Moïse.C’était aussi l’occasion pour eux de réclamer l’arrestation du Chef de la police Nationale et consorts.

Haïti-Insécurité : Miami Herald fait des révélations
Le Président de la République Jovenel Moïse, l’ex- premier ministre Joseph Jouthe et le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, en Conseil des ministres/ Crédit photo : PNH

« Léon est un assassin.Il a assassiné le Président de la République de concert avec ses acolytes. Le pire, il ne veut pas que justice soit rendue au Chef de l’État. Un journal colombien a accusé l’ancien Premier Ministre Claude Joseph dans cet assassinat, Léon Charles s’est fait passer pour le défenseur et porte-parole du présumé assassin. Ils ont cassé les membres supérieurs et ainsi que les membres inférieurs du Président et ont même crevé ses yeux.Après l’avoir exécuté, ils s’unissent pour s’accaparer du pouvoir. Nous, les jeunes de la Cité Christophienne, nous allons montrer aux gens de Port-au-Prince de quoi nous sommes capables et il n’y aura pas de funérailles ici tant que justice ne soit pas rendue au défunt pour arrêter les assassins », préviennent des protestataires.

Haïti : Léon Charles a failli laisser sa peau au Cap-Haïtien
Des policiers dans les rues dans la ville du Cap-Haïtien pour garantir la sécurite de Léon Charles

Ce groupe de personnes ont lancé des pierres à destination du convoi transportant la délégation policière. Ce qui a entraîné son évacuation vers un autre endroit par des agents de sécurté qui l’accompagnaient afin de sauver sa peau. Les protestataires l’ont poursuivi jusqu’à à travers les rues de la ville.

Le Facteur Haïti (FH)