Accueil INSÉCURITÉ

Madagascar : 2 ex-militaires français arrêtés pour tentative d’assassinat contre le président Andry Rajoelina

275

La précurseure générale malgache a confirmé le mardi 20 juillet 2021, l’arrestation de deux hommes à Madagascar. Ils répondent aux noms de Paul Rafanoharana, un Franco-Malgache et Philippe François, un Français.Ces deux-là envisageaient d’assassiner de « hautes personnalités politiques » du pays dont le président de la République Andry Rajoelina.

Le Facteur Haïti, le 22 juillet 2021._Les autorités malgaches confirment avoir déjoué mardi, un tentative d’assassinat planifiée contre le président, en la personne de Andry Rajoelina.

En effet, mardi la Précurseure Générale du pays a annoncé que deux hommes qui seraient les principaux suspects ont été arrêtés. Il s’agit de Paul Rafanoharana, un Franco-Malgache et Philippe François, un Français, entre autres.

Ces deux ex-militaires français auraient eu pour missions principales d’assassiner de « hautes personnalités politiques », dont le président de la République Andry Rajoelina.

Le président Andry Rajoelina visé par une tentative d’assassinat/ Crédit photo : RFI

Auprès de la cour d’appel malgache, la Précurseure qui s’est exprimée mercredi soir, a déclaré que les deux hommes auraient été inculpés pour atteinte à la sûreté de l’État.Depuis leur arrestation, ils sont placés en garde à vue avec leurs épouses, elles aussi arrêtées. »Les enquêteurs auraient les preuves matérielles relatives à cette tentative d’assassinat », selon le Procurseure.

Patrick Rajoelina, le conseiller spécial du président malgache, qui est de passage en France, parle d’une affaire d’une extrême gravité. Il a révélé que les enquêteurs disent avoir des preuves irréfutables.Des armes auraient notamment été saisies lors des interpellations. L’un des Français aurait même reconnu son implication, persiste et signe t-il, rapporte Radio France Internationale (RFI).

Madagascar : le président visé par une tentative d'assassinat
Le président malgache, Andry Rajoelina/ Crédit photo : Madagascar Média

«Le peuple malgache est inquiet.Le fait de savoir que son président est menacé par un certain nombre de forces étrangères notamment. C’est une vraie inquiétude. Et puis, à qui profite le crime ? Est-ce que ce petit groupe de personnes est isolé ou est-ce que cela procède d’une véritable machination ? Enfin, naturellement, on se pose la question par rapport à ce qui s’est passé au Mali, au Tchad, en Haïti… », a conclu le Conseiller du Président Andry Rajoelina, selon le média précité.

Le Facteur Haïti/ Via RFI