Accueil SPORT

Haïti-Abus sexuels : La FIFA coupe la tête d’un autre haut gradé de la Fédération Haïtienne de Football

861

La FIFA, instance régulatrice du football mondial continue de se prononcer sur le sort des coupables d’abus sexuels suivis de viols orchestrés contre des joueuses mineures et arbitres féminins abritant le RANCH de la Croix-des-Bouquets. Hier vendredi, la chambre de jugement du Comité d’éthique indépendant a sanctionné M. Rosnick Grant.Cet arbitre haïtien est reconnu coupable des faits précités.

Le Facteur Haïti, le 24 juillet 2021._ La chambre de jugement de la Commission d’éthique indépendante a déclaré M. Rosnick Grant, l’ancien coordinateur national en chef des arbitres de la Fédération haïtienne de football (FHF), coupable d’avoir abusé de sa position, ainsi que d’avoir commis des actes de harcèlement et d’abus sexuels, y compris la coercition et les menaces, en violation du Code d’éthique de la FIFA.

« La procédure déontologique susmentionnée fait partie d’une enquête approfondie sur la FHF, dans laquelle plusieurs responsables ont été identifiés comme ayant été impliqués dans des actes d’abus sexuels systématiques contre des joueuses et entraîneurs de football (participant soit en tant que mandants, complices ou instigateurs) au cours de la période entre 2011 et 2020 », ont écrits les enquêteur de la FIFA.

En conséquence, plusieurs responsables de la FHF ont déjà été sanctionnés à ce titre, rappelle l’instance. Dans le cas de M. Grant, sa conduite s’est produite entre 2011 et 2021 et était liée à du harcèlement et des abus sexuels, ainsi qu’à des menaces et à la coercition (pour empêcher le signalement de tels abus sexuels) envers des arbitres féminins, et profitant de sa position d’autorité dans l’arbitrage de football haïtien en échange de faveurs sexuelles, a dénoncé l’institution.

Dans sa décision, la chambre de jugement a conclu que M. Grant avait enfreint l’art. 23 (Protection de l’intégrité physique et mentale) et art. 25 (Abus de position) du Code d’éthique de la FIFA. Fort de tout cela, la FIFA l’a sanctionné d’une interdiction à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) au niveau national et international.

En outre, une amende de 100 000 CHF lui a été infligée, peut-on lire sur le site de l’instance mère du football mondial. »La décision a été prise le 22 juillet 2021 et les termes ont été notifiés à M. Grant aujourd’hui (vendredi), date à laquelle l’interdiction entre en vigueur. Conformément à l’art. 78 par. 2 du Code d’éthique de la FIFA, poursuit la procédure.

Au final, l’institution a précisé que la décision motivée complète sera notifiée à M. Grant dans les 60 prochains jours et sera ensuite publiée sur legal.fifa.com.

Sanctionné à son tour, M.Grant prolonge la longue liste des personnes écarté par la FIFA pour abus sexuels suivis de viols sur des joueuses mineures dont l’ancien Président de la Fédération Haïtienne de Football, Yves Jean-Bart dit Dadou.

Le Facteur Haïti ( FH)