Accueil INSÉCURITÉ

Haïti : 2 anciens parlementaires et un ex-Premier ministre parmi les 50 personnes ciblées par les mercenaires

1004

Vingt-six (26) ex- militaires colombiens et deux (2) haïtiano-américains sont accusés par les autorités haïtiennes d’avoir assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, le Président de la République Jovenel Moïse.Le crime a été commis en la résidence privée du Chef de l’État sise à Pèlerin 5. Selon les révélations faites ce vendredi 30 juillet 2021, par le Journaliste Garry Pierre Paul Charles, au moins 50 personnes dont des hommes politiques se trouvaient dans le viseur des assailants.

Le Facteur Haïti, le 30 juillet 2021._ Cinquante (50) personnes ont été les principales cibles des mercenaires colombiens et Haïtiano-américains qui ont assassiné le Président Haïtien, Jovenel Moïse.C’est le journaliste Garry Pierre Paul Charles qui a révélé l’information ce vendredi à l’émission « Haïti Débat » diffusée sur les ondes de la radio Scoop FM.

Dans cette liste élargie, Garry Pierre Paul Charles décidé de révéler les noms de quatre (4) dont deux anciens parlementaires. Il s’agit de l’ancien Député de Delmas, Garry Bodeau et l’ex-Sénateur du Nord, Moïse Jean-Charles, également Secrétaire Général de la Plateforme Pitit-Desalin.

Haïti-Sécurité: Renforcement de la sécurité du Sénateur Moïse Jean sur la demande de la Communauté Internationale
L’ancien Sénateur Moïse Jean Charles / Crédit photo : Google

« La mission du Commando armé consistait à assassiner Moïse Jean-Charles le même jour que le Président Haïtien », a lâché le journaliste.Il a aussi affirmé que c’est la raison pour laquelle des dispositions ont été prises par la communauté internationale pour renforcer la sécurité de ce dernier.

Les deux autres personnalités citées par Garry Pierre Paul Charles sont l’ancien Premier Ministre Claude Joseph, actuel Ministre des affaires étrangères et des Cultes ainsi que le Directeur Général a.i de la Police Nationale D’Haïti (PNH), Léon Charles.

Léon Charles, Directeur Général a.i de la police nationale d’Haïti (PNH)

Mettant un terme à l’émission de ce vendredi, le journaliste Garry Pierre Paul Charles a précisé qu’il a choisi de ne pas communiquer d’autres nom figurant sur la liste pour ne pas susciter un climat de peur chez certaines personnalités.

Le Facteur Haïti (FH)