Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Des agents de l’USGPN monnayés par Jean-Laguel Civil pour faciliter l’assassinat du président, selon 2 des assaillants

950

Selon les révélations faites par James Solages et Joseph Vincent, deux Haïtiano-Américains arrêtés pour leur implication dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse, des agents de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) ont été sourdoyés par le Coordonnateur de la sécurité présidentielle, Jean Laguel Civil pour faciliter le déroulement de l’opération meurtrière à Pèlerin 5.Ce dernier a distribué 80.000 dollars américains aux policiers pour laisser champ libre aux mercaines, a révélé mardi, le Journaliste Valery Numa, qui reprend les déclations des deux (2) hommes susmentionnés.

Le Facteur Haïti, le 11 Août 2021._De nouvelles révélations fracassantes sur l’assassinat du Président de la République Jovenel Moïse ont été faites par deux (2) des mercenaires arrêtés par la police haïtienne, selon les dires du journaliste Valéry Numa.

Il s’agit de James Solages et Joseph Vincent, deux (2) Américains d’origine haïtienne qui faisaient partie du « commando armé » qui a tué le Président dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, en sa résidence privée sise à Pèlerin 5.

Des agents de l’USGPN lors d’une manifestation au Champ-de-Mars/ Crédit photo : Ted Actu

Pour répéter le Journaliste de la Radio Vision 2021, les deux assailants pré-cités ont déclaré que le Coordonnateur de la sécurité présidentielle, Jean Laguel Civil a distribué 80 mille (80.000 USD) doallars américains aux agents de l’Unité de Sécurité Général du Palais National (USGPN) en poste ce jour-là.Ce, afin qu’ils puissent rester « inactifs » lors de l’attaque armée qui a abouti à l’assassinat du Président.

Cette déclaration s’est répandue dans la presse haïtienne quelques semaines après celle faite par le Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits ( RNDDH), Pierre Espérance confirmant qu’une cinquantaine de policiers issus de l’USGNP ont déjà quitté le pays après le drame de Pèlerin 5. Et ce, sous la complicité des autorités haïtiennes, s’était-il confié à Magik9

Le Facteur Haïti (FH)