Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Insécurité : Les gangs de Martissant accordent une trêve, selon Yvon Jérôme

252

Les trois chefs de gang de Martissant ont convenu une trêve afin de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire vers les victimes du séisme du 14 août 2021, a confié l’ex maire de Carrefour, M. Yvon Jérôme, à Radio Métropole. Entre temps, la circulation automobile a repris sur le boulevard Jean Jacques Dessalines, dit-il arguant que les chefs de gangs ont promis de ne pas attaquer les convois.Il n’y a plus de quota tous les convois peuvent passer, ajoute t-il.

Le Facteur Haïti, le 18 Août 2021._M. Jérôme révèle à radio Métropole que des membres de gang, originaires de la péninsule du Sud, sont préoccupés pour leurs parents également victimes.

« Il n’y a pas une durée pour cette trêve, Mais M. Jérôme espère qu’elle perdurera.Pour cela les autorités doivent jouer leur partition notamment en réalisant l’assainissement des quartiers », souhaite t-il. L’ex- maire de Carrefour confirme en ce sens avoir conclu une intervention des travaux publics ce matin pour améliorer l’état de la chaussée.

Haïti-Insécurité : Les gangs de Martissant déposent les armes
Martissant, au début de la bataille des gangs rivaux au mois de Juin/ Crédit photo : Anonymat

L’entente avec les gangs est qualifiée de râlé yon souf, signifiant inspiration en créole.De l’avis de M. Jérôme, il s’agit de la première étape avant une respiration normale.

Déjà, la commission ayant réalisé le dialogue projette de parvenir à un accord entre les trois chefs de gang de Martissant pour empêcher tout retour en arrière.La population a été la principale victime des hostilités entre les chefs de gang de Grand Ravine, Ti Bois et Village de Dieu, écrit la station précitée sur son site en ligne.

Vue partielle de la situation à Martissant lors de la première semaine de la bataille des gangs au mois de Juin/ Crédit photo : Anonymat

En guise de conclusion, l’objectif est donc de réconcilier ces anciens amis.Et, M. Jérôme soutient que la démarche doit permettre à terme de rétablir la confiance entre les chefs de gang, Ti Lapli, Iso et Kris la.

Source : LLM / Radio Métropole Haïti/ Le Facteur Haïti ( FH)