Accueil DIPLOMATIE

Banditisme : L’Ambassade de France en Haïti sous la menace d’un chef de gang!

374

Le chef de gang « Manno », #2 de la base 5 secondes, bras droit de « Izo » opérant à Village de Dieu, quartier situé à l’entrée Sud de Port-au-Prince a appelé l’Ambassade de France en Haïti pour demander de l’argent.Ce, afin de protéger les agents de l’institution comme quoi, il est « responsable du secteur de la rue Capois », Port-au-Prince. Inquiète face aux menaces de ce caïd, l’Ambassade de France en Haïti dans une note adressée au ministère des affaires étrangères et des cultes, s’en remet à la police nationale d’Haïti (PNH).

Le Facteur Haïti, le 27 Août 2021._L’Ambassade de France en Haïti informe le ministère des affaires étrangères et des Cultes qu’elle a reçu le mardi 24 Août 2021, à 3h50, deux appels sur son standard électronique émanant du numéro « 4839-9144″.

En effet, selon l’institution, un individu se présentant comme un certain « Manno », bras droit de « Izo », chef de gang de Village de dieu, a demandé de l’argent.

Le caïd a fait cette demande afin de protéger les agents de l’Ambassade, mentionnant qu’il est « responsable du secteur de la Rue Capois,( lieu où se trouve la boîte).

Haïti-Insécurité : Des policiers tués et d'autres blessés lors d'une opération au Village de Dieu
Des bandits armés de Village de Dieu défilent à bord d’un char blindé de la police nationale d’Haïti lors de l’opération ratée le 12 mars 2021/ Crédit photo : Facebook

Exprimant son inquiétude face aux menaces reçues de la part de « Manno », l’Ambassade demande à la Police Nationale d’Haïti (PNH) de prendre des dispositions pour reforcer sa présence afin de garantir la sécurité autour de son bâtiment à l’impasse Gardère, utilisée actuellement pour les entrées et les sorties de l’Ambassade.

« La police nationale d’Haïti a été informée et une plainte va être déposée auprès d’elle », informe aussi l’institution étrangère dans la correspondence.

De plus, l’Ambassade souhaite pour qu’une enquête soit diligentée dans les plus brefs délais afin d’évaluer le degré de réalité de cette menace.

Le Facteur Haïti (LFH)