Accueil JUSTICE

Haïti-Assassinat de Jovenel Moïse : Le Juge instructeur auditionne l’ancien Coordonnateur de la sécurité présidentielle

282

Jean Laguel Civil, ex-Coordonnateur de la chaîne de sécurité présidentielle, a été auditionné ce vendredi 3 Septembre 2021, par le Juge instructeur, Me Garry Orélien.Son audition s’inscrit dans le cadre de l’enquête en cours sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse dans lequel il est accusé de complicité.

Le Facteur Haïti, le 3 Septembre 2021._L’instruction du dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moïse survenu dans la soirée du 6 au 7 juillet 2021 est officiellement lancée.

Ce vendredi, le Magistrat en charge du dossier, Me Garry Orélien a auditionné l’ex-chef de la sécurité présidentielle.Il s’agit de Jean Laguel Civil.

Ce dernier est accusé de complicité dans le complot qui a abouti à l’exécution de Jovenel Moïse, en sa résidence privée sise à Pèlerin 5, Commune de Pétiont-Ville.

L’audition a duré environ une heure d’horloge avant qu’elle ait été suspendue suite à de fortes détonations qui ont été entendues au Bicentenaire de Port-au-Prince.

À cause de cette situation de tension provoquée par des individus dans les parages de l’institution, l’audition est mise en continuation pour le mardi 7 Septembre 2021, selon Me Reynold Geoges, l’un des Avocats de Jean Laguel Civil.

Toutefois, aucun détail relatif aux informations que l’accusé a fournies au Juge d’instruction n’est encore révélé.

Me Reynold Georges, Avocat de Jean Laguel Civil/ Photo : VOA

Au micro des journalistes, Me Georges dit dénoncer les accusations proférées à l’encontre de son client. Il s’agit selon lui, d’un complot monté de toute pièce par les supects dans le crime pour les avoir interdits de se rendre au Palais National.

Dans son rapport d’enquête de 28 pages rendu public le 20 Août ayant pour titre : « Assassinat de Jovenel Moïse : Le Chef de l’État a été livré par ses agents de sécurité », le Réseau Nation de Défense des Droits Humains (RNDDH) a pointé du doigt l’ancien responsable de sécurité du chef de l’État.

Selon cet organisme de droits humains, Jean Laguel Civil avait en sa possession la somme de 100 mille dollars américains pour distribuer aux policiers au poste afin de faciliter le déroulement de l’opération à Pèlerin 5 ainsi que la sortie des assaillants de la zone.

À titre de rappel l’ancien responsable de l’USGPN, en la personne de Dimitri Hérard est aussi accusé dans cette sale affaire. Remplacé dans son, il est actuel écroué au péntencier national en attendant son audition suivie de son sort.

Le Facteur Haiti (LFH)