Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Insécurité : Croix-des-Bouquets livrée aux gangs, la police impuissante, des habitants aux abois

696

De nouveaux conflits armés ont été déclenchés à Croix-des-Bouquets, Commune du Département de l’Ouest d’Haïti après la mort par balles des « 400 mawozo » , le 30 Août 2021 dernier, du chef de gang Carl Henry alias « Déporté » qui occupait les zones de « Lasserre et Bélonton ». Le caïd a été tué à sa sortie d’une banque commerciale de ladite Commune.Depuis lors, la Ville, notamment le fief du défunt est aux commandes du gang « 400 mawozo ». Semant la terreur dans différentes zones, ces hommes armés poussent certaines familles à fuir leurs maisons, confient des résidents à la rédaction de l’agence.

Le Facteur Haïti, le 4 Septembre 2021._La Commune de la Croix-des Bouquets, située dans le Département de l’Ouest d’Haïti est depuis le 30 Août 2021 dernier, le théâtre des affrontements armés entre gangs rivaux.Cette situation prend chair suite à la mort par balles des « 400 mawozo » du chef de gang « Carl Henry dit « Déporté ».

« Déporté », selon les informations confirmées auprès d’un habitant le même jour, a été tué au moment où il revenait d’effectuer une transaction bancaire.Attaqué par des hommes armés qui circulaient à bord d’un « Pick Up » de couleur blanche, a déclaré notre source, il a été atteint de plusieurs projectiles.

Carl Henry alias « Déporté »/ Photo : Internet

Dans la soirée, les hommes des « 400 mawozo », armés et encagoulés, ont envahi le fief du gang rival situé entre les zones de « Lasserre et Bélonton ». Ils étaient à bord d’un convoi composé de 7 véhicules et une dizaine de motocyclettes, à la recherche des acolytes de  »Déporté » notamment le nommé « 4 ponyèt ».Ces derniers avaient eu le temps de se retirer, a fait savoir l’habitant.

Pendant son passage, « Lanmò 100 Jou » et ses soldats ont pillé, saccagé puis incendié la maison de l’ex-chef de gang tué. Après, ces derniers ont fait de même pour les maisons de certains habitants, blessant ainsi un jeune homme.

Face à cette situation, la source contactée informe que plusieurs familles fuient leurs maisons. Et depuis lors, les hommes des « 400 mawozo » sont les seuls maîtres et seigneurs dans la Commune et auraient même procédé à l’installation d’un autre Chef de gang en lieu et place de « Déporté ».

Les hommes armés des 400 Mawozo, le gang armé opérant à Croix-des-Bouquets/ Crédit photo : Internet

De plus, selon notre source, ces hommes armés prennent déjà le contrôle du marché public de la Croix-des-Bouquets.Et hier vendredi soir, de fortes détonations d’armes lourdes ont été entendues dans la Commune.

Selon un journaliste vivant à Croix-des-Bouquets, les tirs retentissent jusqu’à ce samedi matin, aux environs de 10 heures.

Toujours est-il, la police qui s’avoue impuissante, est brillée par son absence, laissant la Ville aux commandes des gangs.

Port-au-Prince : Affrontements à l'entrée Sud de la Capitale
Image d’illustration/ Crédit photo : Internet

Aussi faut-il souligner que depuis jeudi, certains quartiers de Port-au-Prince sont aussi occupés par des individus armés, alors que lors de son investiture, le Premier Ministre Ariel Henry avait promis d’apporter la solution au climat d’insécurité qui égorge le pays.

Le Facteur Haïti ( LFH)