Accueil INSÉCURITÉ

Coup d’État en Guinée-Conakry : Des voix s’élèvent pour exiger la libération du Président Alpha Condé, arrêté par des militaires

166

Les militaires du Groupement des Forces Spéciales (GPS) ont orchestré ce dimanch 5 Septembre 2021, un « Coup d’État » contre le Président guinéen en fonction, en la personne Alpha Condé.Les putchistes l’ont même capturé en début de matinée.En réaction, la CEDEAO et l’Union africaine et le Secrétariat Général Des Nations-Unis exigent la libération immédiate du président.

Le Facteur Haïti, le 5 Septembre 2021._Des voix s’élèvent pour exiger la remise en liberté du Président Alpha Condé, arrêté par les militaires du Groupement des Forces Spéciales (GPS) de la Guinée-Conakry.

C’est le cas du Président en exercice de l’Union Africaine (UA), Félix Tshisekedi, et celui de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat. Ces hommes condamnent toute prise de pouvoir par la force et demandent la libération immédiate du président Alpha Conde, selon un communiqué conjoint des deux organisations plus haut indiquées.

Guinée-Conakry : Coup d'État contre Alpha Condé
Le Président guinéen Alpha Condé detenu par des militaires du Groupement des Forces Spéciales ( GPS) Crédit photo : Afrique Monde

Les deux organisations en profitent, par ailleurs, pour inviter le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine à se réunir d’urgence pour « examiner la nouvelle situation » en Guinée et « pour prendre les mesures appropriées aux circonstances actuelles.

De son côté, le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, sur son compte Twitter, condamne l’action posée par les militaires du Groupement des Forces Spécialisés (GPS), ayant  pour chef le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya et plaide en faveur de la libération du président de 84 ans, en fonction depuis décembre 2010.

« Je suis personnellement de très près la situation en Guinée. Je condamne fermement toute prise de pouvoir par la force des armes et je demande la libération immédiate du Président Alpha Condé », a-t-il écrit.

Alpha Condé, Président guinéen, capturé par les militaires/ Crédit photo : Jeune Afrique

La France « condamne, elle aussi l’acte dont subit le Président Alpha Condé et la prise de pouvoir par la force, selon un communiqué du ministère français des Affaires étrangères. Elle appelle à cet effet, à la libération immédiate et sans condition du président Alpha Condé ».

Le Facteur Haïti (LFH)