Accueil DROITS HUMAINS

Assassinat de Jovenel Moïse et révélations : L’Office de la Protection du Citoyen presse le Premier Ministre à démissionner

218

L’Office de la Protection du Citoyen et de la Citoyenne (OPC) appelle le Premier Ministre Ariel à démissionner pour se mettre à la disposition de la justice.Dans une note signée du Protecteur du Citoyen, Renan Hédouville, l’institution lui a fait cette demande suite à la confirmation des rélevés d’appels téléphoniques entre lui et Félix Badio Joseph, l’un des présumés assassins du Président Jovenel Moïse.

Le Facteur Haïti, le 11 Septembre 2021._ Le Premier Ministre haïtien Ariel Henry est au bord du gouffre suite à la confirmation des rélevés de ses appels téléphoniques en date du 7 juillet 2021, avec l’un des présumés assassins de Jovenel Moïse, en la personne de Félix Badio Joseph.

Dans une note, l’Office de la Protection du Citoyen et de la Citoyenne, en tant qu’institution nationale Indépendante de Promotion et de Protection des Droits Humains dit avoir apris avec indignation cette confirmation par la compagnie Digicel, suite à la demande formelle du Parquet de Port-Au-Prince.

L’OPC rappelle que selon des informations confirmées par ladite compagnie et relayées par la presse, « peu après l’assassinat de Jovenel Moïse, soit le 7 juillet 2021, Ariel Henry et Josph Félix Badio ont eu un entretien téléphonique de trois (3) minutes aux environs de 4h03 du matin. » En fait, selon les données du GPS, Ariel Henry était localisé à Montana et Badio, à Pèlerin 5, sur les lieux du crime.

« Dix-sept (17) minutes après, soit à 4h30 du matin, les deux hommes se sont entretenus durant 4 minutes », écrit le Protecteur du Citoyen, en référence aux informations fournies par la Digicel.

Fort de ces révélations, l’Office de la Protection Citoyen s’est dit révolté et sidéré après la confirmation d’une telle donnée. En conséquence, l’institution réclame la démission du Premier Ministre et doit se mettre incessamment à la disposition de la justice.Ce dit-il, dans la perspective de la poursuite de l’enquête en cours sur l’assassinat du Chef de l’État.

Le Premier Ministre Ariel Henry au bord du gouffre après la confirmation des rélevés de ses appels téléphoniques avec Félix Badio Joseph, l’un des présumés assassins de Jovenel Moïse/ Photo : Internet

Hormis cette demande, l’OPC recommande à la Communauté internationale en général, notamment les pays amis d’Haïti d’éviter d’appuyer ou de supporter le Premier Ministre Ariel Henry qui, désormais, devient l’un des suspects dans l’assassinat du 58ème Président haïtien, survenu dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.

À titre de rappel, l’accusé est invité à se présenter au Parquet de Port-Au-Prince le mardi 14 Septembre 2021, à compter de 10 heures du matin, afin de s’expliquer sur ses conversations téléphoniques avec le présumé assassin du Président.

Le Facteur Haïti (LFH)