Accueil JUSTICE

Conversations téléphoniques avec Badio Joseph : Le Premier Ministre Ariel Henry donne sa version

423

Le premier ministre Ariel Henry par le biais de son Bureau, sort de son silence et tente de s’expliquer sur ses conversations téléphoniques avec le nommé Félix Badio Joseph, l’un des présumés assassins du Président Jovenel Moïse, activement recherché par la justice.Dans un communiqué rendu public Jeudi, son Bureau a informé que : « nombreux d’appels sont ceux qui, naturellement, voulaient s’enquérir de sa situation et des dispositions prises pour garantir son intégrité physique », peut-on en lire

Le Facteur Haïti, le 17 Septembre 2021._ « Nombreux sont ceux qui, naturellement, voulaient s’enquérir de sa situation et des dispositions prises pour garantir son intégrité physique, car il d’être nommé Premier ministre ». Telle est la version avancée par le Bureau du Premier Ministre Ariel Henry pour tenter de se laver des accusations proférées contre lui, laissant croire qu’il s’était entretenu avec Félix Badio Joseph le soir même de l’assassinat de Jovenel Moïse.

Plus loin, le Premier Ministre a qualifié de  »Tapage » tout qui est dit sur cette sale affaire dont la Digicel a les rélevés d’appels.Aussi, il en a profité pour répondre à ses détracteurs en ces mots : « Des conversations avec des individus contre lesquels pèsent des accusations, ne peuvent, en aucun cas, servir pour incriminer quiconque », a fait savoir le Premier Ministre.

Conversations téléphoniques avec Badio Joseph : Le Premier Ministre Ariel Henry donne sa version
Le Premier Ministre Ariel Henry/ Photo : Premature Haïtienne

Dans le communiqué, le Bureau du Premier Ministre rappelle qu’il est donc difficile, aujourd’hui, après tous les soubresauts qui s’en sont suivis, sans se référer aux relevés téléphoniques, de préciser les noms de tous ceux qui l’ont appelé, voire la nature de leur conversation.D’autant plus qu’il n’arrivait pas à prendre tous les appels, lit-on dans le communiqué.

Il s’agit pour le Bureau, selon ledit communiqué, des intérêts politiques qui n’autorisent personne, ni aucun groupe d’individus à lancer des insinuations graves et sans fondement, encore moins à tenter de livrer quelqu’un à la vindicte populaire, sans se soucier de savoir s’il a effectivement une quelconque responsabilité dans un acte sous enquête, dénonce t-il.

Toutefois, Ariel Henry promet de tout faire pour permettre à la justice d’identifier et punir les auteurs, co-auteurs et commanditaires de ce crime odieux, car c’est un devoir envers la mémoire du président, de sa famille et du peuple haïtien et rien ne le détournera de cet objectif, prévient-il.

Haïti-Politique : Vers la signature d'un Accord Politique
Le Premier Ministre Ariel Henry / Photo Primature Haïtienne

Sur ce, le Chef du Gouvernement précise pour tout ce qui dispose d’informations pertinentes et fiables, qu’il est de son devoir de citoyen de les fournir au juge pour aider à la manifestation de la vérité.

Le Facteur Haïti (LFH)