Accueil POLITIQUE

Haïti-Crise : Une structure politique du Nord plaide en faveur d’un gouvernement d’union nationale

142

La structure politique baptisée « Voix des militants victimes du Nord » exprime ses vives préoccupations du fait que le pays n’est ni dirigé, ni administré depuis l’assassinat du Président haïtien Jovenel Moïse.Ce qui plonge le pays dans une crise profonde selon Davilmat Moncius, Coordonnateur de ce regroupement.En conférence de presse, le militant politique se dit pour un Gouvernement d’union nationale pouvant répondre aux désidératas de la population haïtienne.

Le Facteur Haïti, le 20 Septembre 2021._Un regroupement politique Nord se prononce sur la crise politique actuelle qui ronge le pays.Il s’agit de l’entitée connue sous l’appellation de « Voix des Militants victimes du Nord ».

Lors d’une conférence de presse, le Coordonnateur de ce regroupement politique, Davilmat Moncius a déclaré que le pays n’est pas dirigé depuis l’exécution de Jovenel Moïse, survenue dans la soirée du 6 au 7 juillet 2021, en sa résidence privée sise à Pèlerin 5.

Fort de ce constat, le militant invite les acteurs politiques à s’entendre autour d’un accord final pouvant résoudre la crise qui entrave le pays.Cet accord dit-il, doit conduire à la formation d’un gouvernement d’union nationale, aboutir à la réalisation des procès relatifs aux différents massacres perpétrés dans le pays ainsi que celui de la dilapidation des fonds Pétrocaribe, entre autres.

Haïti-Crise : Une structure politique du Nord plaide en faveur d'un gouvernement d'union nationale
Des militants politiques capois en conférence de presse : Photo : Guyno Duverné

De plus, l’accord final doit à tout prix, garantir la libération de tous les prisonniers politiques à travers le pays avant de mettre le cap sur l’organisation de la Conférence Nationale Souveraine, souhaite Davilmat Moncius.

En dernier lieu, le responsable a plaidé en faveur de la formation d’un nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP) inclusif pour la tenue d’élections libres, honnêtes et démocratiques. Pour parvenir à ces fins, le militant politique demande au gouvernement d’adopter des mesures drastiques visant à résoudre le problème de l’insécurité qui s’installe dans le pays.

Le Facteur Haïti (LFH)