Accueil EDUCATION

Haïti-Éducation : La nouvelle administration du ministère entend mettre de l’ordre dans les écoles publiques

187

La Direction Départementale de l’Éducation de l’Ouest adopte de nouvelles dispositions pour mieux réussir l’année académique 2021-2022.En effet, sur instructions de la Ministre Marie Lucie Joseph, les responsables d’éducation entendent s’attaquer aux problèmes de la sous-traitance et les frais annuels dans les écoles publiques.

Le Facteur Haïti, le 22 Septembre 2021._La rentrée des classes pour l’année académique 2021-2022 a eu lieu hier Mardi 21 Septembre 2021 au niveau de 7 Départements, exceptés les Nippes, la Grand’Anse et le Sud, frappés par le séisme du 14 Août.

Pour que cette année scolaire soit une réussite, le Directeur Départemental de l’Éducation de l’Ouest, Jean Ernest Clergé a annoncé en conférence de presse ce mercredi, de nouvelles mesures. D’abord, sur instructions de la Ministre Marie Lucie Joseph, il entend commencer par résoudre la question de la sous-traitance qui fait problème dans les écoles publiques.

Haïti-Éducation : La nouvelle administration du ministère entend mettre de l'ordre dans les écoles publiques
Jean Ernest Clergé, Directeur Départemental de l’Éducation de l’Ouest

Celle-ci consiste pour un détenteur d’un cours de l’octroyer provisoirement à un suppléant sans l’avale du Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), dénonce t-il.Déjà, M. Jean Ernest Clergé informe qu’il a rencontré des directeurs d’écoles à ce sujet afin de trouver une solution.

 »Résoudre cette affaire contribuera dans la réussite de l’année scolaire », a déclaré le Directeur lors de cette sortie médiatique.De ce fait, Jean Ernest Clergé invite les professeurs titulaires d’un poste à avertir le Ministère de leur indisponibilité et l’institution décidera sur leur sort.

Haïti-Éducation : La nouvelle administration du ministère entend mettre de l'ordre dans les écoles publiques
Jean Ernest Clergé, Directeur Départemental de l’Éducation de l’Ouest en conférence de presse le mercredi 22 Septembre 2021

Hormis la sous-traitance, M. Jean Ernest Clergé a abordé avec les inspecteurs lors de la rencontre, la question des frais annuels dans les écoles publiques.Pour les lycées, un montant de mille (1000) gourdes est réclamé, alors que pour celles du 1er et 2ème cycle, elles sont subventionnées par le MENFP à hauteur de 400 gourdes par élève, rappelle t-il.

Déjà, un document a été déjà soumis aux responsables pour la stricte application de cette décision.Et, des superviseurs seront envoyés dans toutes les écoles, prévient le Directeur.

Le Facteur Haïti (LFH)