Accueil DROITS HUMAINS

Haïti : Plus de 5 000 migrants déjà déportés par l’administration américaine

154

Les États-Unis d’Amérique ont déjà déporté 5405 migrants haïtiens qui rêvaient de rentrer au pays.Ils ont été tous rapatriés lors de la période allant du 19 au 29 Septembre 2021, confirme le Directeur général de l’Office National de la Migration (ONM), Jean Négot Bonheur Delva, arguant que ces personnes ont été accueillies dans de meilleures conditions!

Le Facteur Haïti, le 30 Septembre 2021._ Un total de 5405 migrants haïtiens qui s’étaient massés sur la frontière américano-mexicaine, plus précisément sur le pont Del Río, à Texas, ont été déjà envoyés dans leur pays par l’administration Biden du 19 au 29 septembre 2021.

C’est ce qu’a informé ce jeudi, Jean Négot Bonheur Delva, Directeur de l’Office National de la Migration.

Parmi les 5405 réfugiés foulés aux pieds des chevaux, 3719 ont été accueillis à Port-au-Prince, 1602 autres avaient été déposés au Cap-Haïtien, selon le responsable de l’ONM, en conférence de presse ce jeudi.

Haïti : Plus de 5 000 migrants déjà déportés par l'administration américaine
Vue partielle de la situation des migrants dans un camp au Mexique : Photo : Washington Post

Lors de cette sortie médiatique, Jean Négot Bonheur Delva a déclaré que ces réfugiés ont été reçus selon les normes de la déportation. « Une équipe de l’Office National de la Migration est disponible pour la réception des déportés afin de les prendre en charge », a fait savoir M.Delva.

De son côté, le chef de la mission de la Office international de la Migration (O.I.M) qui intervient à cette conférence Jucepe Lopete précise que les frais octroyés aux migrants passent de 10 mille à 12 mille gourdes.

États-Unis: Expulsion forcée des migrants haïtiens
Des migrants haïtiens et centre-américains bravent le danger pour atteindre les États-Unis/ Photo : Washington Post

Du haut des 5405 personnes expulsées, d’autres vols ayant à bord des déportés haïtiens sont attendus ce jeudi à Port-au-Prince, ont annoncé les les chefs de file de l’ONM et de l’OIM. Hormis les États-Unis, le Mexique et les Bahamas envisagent eux aussi de répatrier des haïtiens dans les prochains jours.

Le Facteur Haïti ( LFH)