Accueil JUSTICE

Haïti-Justice : Les policiers affectés à la sécurité des juges Jean Wilner Morin et Ikenson Édumé rappelés par Léon Charles

159

Le Directeur général a.i de la police nationale d’Haïti Léon Charles a décidé de rappeler puis transférer tous les policiers affectés à la sécurité des Juges Jean Wilner Morin et Ikenson Édumé, respectivement, Présidents de l’Association des Magistrats Haïtiens (ANAMAH) et du Réseau National des Magistrats Haïtiens ( RENAMAH).Le Commandant en chef de l’institution policière a pris cette décision après la participation de Me Morin à l’émission « Le Point » sur la radio Métropole à travers laquelle il a critiqué la décision du DG de la PNH de récupérer une arme à feu qui était en possession des policiers assurant la sécurité du juge Renord Régis qui instruisait le dossier relatif à l’assassinat du feu Bâtonnier Monferier DORVAL.

Le Facteur Haïti, le 6 Octobre 2021._ Les Juges Jean Wilner Morin et Ikenson Édumé n’ont plus de policiers affectés à leur sécurité, car ils ont été tous rappelés puis transférés par le Directeur général a.i de la police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles.Ces juges sont responsables de l’Association des Magistrats Haïtiens (ANAMAH) et du Réseau National des Magistrats Haïtiens ( RENAMAH).

Le Directeur général a.i de la PNH s’inscrit dans cette démarche suite à une intervention du juge Morin à la rubrique « Le Point » de la radio Métropole au cours de laquelle, le magistrat a critiqué la décision du DG de la PNH de récupérer une arme à feu qui était en possession des policiers assurant la sécurité du juge Renord Régis.Ce dernier instruisait le dossier relatif à l’assassinat du feu Bâtonnier Monferier DORVAL.

Dans des notes rendues publiques, des associations de magistrats dont l’Association Professionnelle des Magistrats (APM) et l’Association des Juges de Paix Haïtiens (AJUPHA) expriment leur consternation suite à cette décision jugée « grotesque ».

Haïti-Justice : Les policiers affectés à la sécurité des juges Jean Wilner Morin et Ikenson Édumé rappelés par Léon Charles

Elles s’inquiètent du fait que cette décision les expose davantage à des situations qui peuvent compromettre leur sécurité ajouté aux dossiers très sensibles qu’ils ont eu à traiter ou qu’ils sont en train de traiter.

En conséquence, elles demandent au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et au Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique d’intervenir sans délai pour porter Monsieur Léon CHARLES à revenir sur cette décision afin d’éviter l’irréparable.

Aussi faut-il rappeler qu’en début de semaine, la structure baptisée « Ingénieurs et Architectes Solidaires Haïti » a mis en évidence l’incapacité de Léon Charles et a exigé sa démission.

Le Facteur Haïti (LFH)