Accueil POLICE

Haïti-Kidnapping : La police dément les déclarations fracassantes de Joana Dorcéus et entend saisir INTERPOL

375

La Policie Nationale d’Haïti dément les révélations fracassantes faites hier mardi 12 Octobre 2021, par Joana Dorcéus sur les ondes de la radio Magik 9 selon lesquelles ses confessions à la DCPJ avaient été transmises à ses kidnappeurs.Intervenant sur les ondes de la radio Caraïbes ce matin, la Porte-Parole de l’institution, Marie Michel Verrier rèvèle que « tous ceux qu’elle a dit sont faux », ajoutant que la prétendante victime a planifié un coup afin qu’elle puisse prende l’asile accompagnée de ses deux enfants.Déjà, l’institution entend saisir INTERPOL contre elle.

Le Facteur Haïti, le 13 Octobre 2021._La danseuse Joana Dorcéus dit avoir été kidnappée par des hommes armés en date de 17 Janvier 2021, non loin de sa maison, à Canapé-Vert.Quantre jours plutart, soit le 21, elle a rejoint sa famille aux environs de minuit.

Au lendement, elle s’était rendue à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), sise à Clercine afin de porter plainte et de témoigner par devant les enquêteurs.

Lors de son audition, elle a avoué qu’après son enlèvement, elle a été confiée à un mineur armé de 9 ans pour sa surveillance.

Haïti- Kidnapping : Joana Dorcéus à menti à la DCPJ
La danseuse Joana Dorcéus/ Photo : Facebook

Dans la foulée, elle avait pris la fuite à l’insu de son « garde du coprs », a révélé la Porte-Parole de la PNH ce mercredi, précisant que « tous ceux qu’elle a dit sont « faux ».

Le jour même de son interrogatoire, Joana Dorcéus avait exigé des enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, un « certificat », poursuit Marie Michel Verrier.Un document qu’elle n’avait pas trouvé, a fait savoir la cheffe, confirmant qu’il s’agissait d’un auto-kidnapping qu’elle a planifié afin de s’exiler avec ses deux enfants qui n’avaient pas de visas.

« Au terme de l’audition, elle a regagné sa maison, alors que la DCPJ continue d’enquêter. Quelques temps après, elle a fui le pays, car elle savait qu’elle était dans le viseur de la police pour simulation de kidnapping », a déclaré la Porte-Parole.

Haïti-Kidnapping : La police dément les déclarations fracassantes de Joana Dorcéus et entend saisir INTERPOL
Marie Michel Verrier, Porte-Parole de la Police Nationale d’Haïti / Photo : PNH

Et pour l’instant, l’enquête est toujours en cours. Et, la Direction Générale de la police Nationale d’Haïti (PNH) entend saisir INTERPOL dans le cadre de cette affaire afin que la dame puisse répondre de son acte, prévient Marie Michel Verrier qui invite les médias interressés à se rendre à la DCPJ dans le but de recueillir beaucoup plus d’informations y relatives.

Le Facteur Haïti (LFH)