Accueil POLICE

Haïti-Sécurité : Arrestation dans le Sud de 2 présumés trafiquants dont un ressortissant jamaïcain

132

Des agents de la Brigade de Lutte Contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) et les Garde-Cotes du Sud ont arrêté hier mercredi, à Île-à-Vache, plus précisément dans la localité dénommée “Madan Bernard”, deux (2) individus pour détention illégale d’armes à feu, trafic illicite de stupéfiants et association de malfaiteurs, entre autres. Ils répondent aux noms de Wilchel Dominique alias « Bako », activement recherché depuis des années par la Brigade de Lutte Contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) et de Dudley Omar, un ressortissant jamaïcain, a fait savoir la police.

Le Facteur Haïti, le 14 Octobre 2021._Deux (2) présumé trafiquants ont été appréhendés par les policiers du Détachement Sud BLTS/Garde-Cotes, hier mercredi 13 Octobre 2021, à “Madan Bernard”, une localité de la municipalité de l’Ile-à-Vache.C’est ce qu’a confirmé l’institution policière sur sa page facebook.

Ces individus répondent aux noms de Wilchel Dominique alias « Bako », activement recherché depuis des années par la BLTS et Dudley Omar, un ressortissant jamaïcain.

Haïti-Sécurité : Arrestation dans le Sud de 2 présumés trafiquants dont un ressortissant jamaïcain

« Détention et trafic illicite de stupéfiants, détention illégale d’armes à feu et association de malfaiteurs », sont les chefs d’accusations retenus contre eux, écrit la police nationale d’Haïti.

Au moment de leur arrestation, ils avaient en leur possession, selon la police, une quantité de quatre kilogrammes et cinq dizièmes (4,5kg) de paille sèche assimilée à la Marijuana et une arme à feu de marque Cobra, calibre FS380 de série FS027237 ainsi qu’un chargeur muni de quatre cartouches, entre autres.

Haïti-Sécurité : Arrestation dans le Sud de 2 présumés trafiquants dont un ressortissant jamaïcain

De plus, plusieurs autres objets tels que cinq (5) téléphones portables, douze (12) batteries rechargeables et une motocyclette qu’ils transportaient ont été confisqués par les forces de l’odre, lit-on sur la page facebook de l’institution policière.

Le Facteur Haïti (LFH)