Accueil JUSTICE

Assassinat de Jovenel Moïse : L’Alliance Démocratique contre la Transition en Haïti continue de réclamer la démission d’Ariel Henry

97

Le Porte-Parole de la structure politique baptisée « Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti (ADECTRAH) », Mackenson Cangé, lors d’une conférence de presse le jeudi 14 octobre 2021, appelle à la démission du Premier ministre Ariel Henry, suspecté dans l’Assassinat du Président Jovenel Moïse afin de se mettre à la disposition de la Justice.C’était aussi l’occasion pour le joveneliste de dénoncer l’ingérance du Core Group dans les affaires internes du pays, et annonce une manifestation contre l’insécurité le 17 octobre prochain à Port-au-Prince.

Le Facteur Haïti, le 15 Octobre 2021._Les responsables de la structure baptisée « Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti (ADECTRAH) » se sont présentés en conférence de presse le jeudi 14 Octobre 2021 afin de faire le point sur la conjoncture actuelle.D’entrée, Mackenson Cangé, Porte-Parole de cette structure s’est prononcé sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

En effet, lancien collaborateur du défunt a dénoncé ce qu’il appelle « un groupe d’oligarques corrompus » qui dit-il, militent pour la prise en otage du dossier afin que justice ne soit rendue à Jovenel Moïse, sa famille et ses alliés politiques, entre autres.

De plus, M.Cangé dit comprendre mal la décision annoncée par le Premier Ministre Ariel Henry selon laquelle il entend ordonner aux autorités judiciaires haïtiennes de libérer les Colombiens ainsi que toutes les autres personnes jugées « innoncentes » dans l’assassinat du locataire du Palais National, survenu dans la soirée du 6 au 7 juillet 2021, en sa résidence privée à Pèlerin 5, Commune de Pétion-Ville.

Haïti-Politique : Une structure exige la démission du Premier Ministre
Mackenson Cangé, Porte-Parole de l’Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti (ADECTRAH)

« Ça ne passera pas.Les jovenelistes resteront mobilisés afin que tous les présumés assassins du Président, les auteurs intellectuels et complices soient arrêtés et déférés par devant la justice pour qu’ils puissent répondre de leurs actes.De ce fait, j’ai saisi l’occasion pour dire non contre les persécussions politiques à l’endroit de l’ancienne Première Martine Moïse à travers la justice haïtienne qui a choisi le juge Ikenson Édumé, beau-frère du présumé assassin John Joël Joseph pour l’auditionner.Il s’agit des manœuvres politiques visant à tuer dans l’œuf l’assassinat du chef de l’État », selon le porte-parole de l’ADECTRAH lors de cette conférence de presse

En conséquence, fort des accusations et révélations faites contre sa personne dans le cadre de cette affaire, l’Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti (ADECTRAH), appelle à la démission du Premier Ministre, soutenu par le Core Group, pour se mettre à la disposition de la justice.

Assassinat de Jovenel Moïse : L'Alliance Démocratique contre la Transition en Haïti continue de réclamer la démission d'Ariel Henry
Le Premier Ministre Ariel Henry/ Photo : Premature Haïtienne

En toute fin de conférence, Mackenson Cangé annonce l’organisation à Port-au-Prince d’une journée de manifestation pour le 17 Octobre prochain pour continuer de réclamer justice pour Jovenel Moïse, l’arrestation des présumés assassins en cavale et dire NON contre la remontée spectaculaire du climat d’insécurité dont le phénomène de kidnapping qui appauvrit certaines familles haïtiennes.Il invite la population à y prendre part.

Le Facteur Haïti (LFH)