Accueil POLICE

Installation de Frantz Elbé : Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne souhaite un plan de sécurité adapté à la réalité actuelle

91

Le conseil national de la société civile Ayitienne dit prendre acte de la nomination suivie de l’installation du nouveau directeur général par intérim de la Police Nationale d’Haïti, Frantz ELBÉ. Déjà, cette structure plaide en faveur d’un plan de sécurité adaptée à la réalité actuelle.

Le Facteur Haïti, le 22 Octobre 2021._ Le conseil national de la société civile Ayitienne voit d’un bon œil l’arrivée de Frantz Elbé à la tête de la Police Nationale d’Haïti PNH.Son installation a eu lieu hier jeudi, soit quelques heures après sa désignation.

En ce sens, le CNSCA demande à l’actuel chef de la Police Nationale d’Haïti de se mettre au travail au plus vite afin de créer d’abord, un climat de confiance au sein de l’institution policière en proie de nombreuses crises internes notamment, d’un manque de leadership criant au niveau haut état major.

Ensuite, d’adresser le problème de l’insécurité généralisée qui sévit dans le pays, particulièrement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, créant une psychose de peur chez les citoyens. Une situation qui affecte grandement le fonctionnement normal des entreprises commerciales souvent victimes pillages, regrette Joseph Domingue ORGELLA,
Coordonnateur National du CNSCA.

Installation de Frantz Elbé : Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne souhaite un plan de sécurité adapté à la réalité actuelle

Le responsable invite aussi le nouveau Patron de la PNH à pacifier l’entrée Sud de la capitale en vue de faciliter le retour à l’école de plusieurs milliers d’enfants déplacés en raison de la guerre de gangs armés.

Et enfin, Frantz Elbé doit se pencher sur secteur médical qui est sous hautes menaces des hommes armés où des hôpitaux de la capitale haïtienne, dont medecins Sans Fontières et l’hôpital St-James de Martissant avaient fermés ses portes.

Sur ces points là, le coordonnateur national du CNSCA Monsieur Joseph Domingue ORGELLA dit espérer que le nouveau Directeur Général adopte dans un bref délai un plan de sécurité qui tient compte de la gangstérisation du territoire caractérisé par des cas de kidnapping à répétition.

Le Facteur Haïti (LFH)