Accueil INSÉCURITÉ

Assassinat de Jovenel Moïse : Son fils aîné s’exile au Québec pour être la « cible de choix » des assassins

920

Le « Journal de Montréal », dans un article paru le Vendredi 22 octobre 2021, a rélévé que Joverlein Moïse, le fils aîné du Président Jovenel Moïse, assassiné dans la soirée du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, en sa résidence privée sise à Pèlerin 5, dans la Commune de Pétion-Ville, s’est exilé avec sa famille au Québec, au Canada.Dans un entretien accordé au journal, le jeune homme de 29 ans dit choisir cette ville pour y avoir fait ses études et y travaillait, en plus qu’il se concidère comme la « cible de choix » des présumés assassins de son père.

Le Facteur Haïti, le 23 Octobre 2021._Trois (3) mois et quelques jours après l’assassinat du Président Jovenel Moïse par un commando armé composé d’ex-militaires colombiens et des Haïtiano-américains en juillet dernier, Joverlein Moïse, fils aîné du défunt Président lors d’une interview au « Journal de Montréal », donne de ses nouvelles.

Lors de cet entretien, l’homme de 29 ans a confimé pour le média que depuis l’exécution de son père, il s’est exilé au Canada, plus précisément au Québec, ville dans laquelle il a fait ses études et travaillait.

En plus des deux raisons émurées plus haut, Joverlein dit se considérer comme la « cible de choix » des assassins du chef de l’État, lit-on dans les colonnes du média canadien. Donc, il a fui le pays pour sa sécurité,dit-il.

Haïti : Joverlein donne de ses nouvelles
Joverlein Moïse, Photo : Agence QMI, Marc Vallières

« J’étais retourné en Haïti pour les funérailles de mon père exécuté, mais plus depuis, explique-t-il à la rédaction du Journal de Montréal, arguant que le Québec est une société égalitaire.On est bien, on est en sécurité, on guérit », a-t-il confié.

En tant que fils aîné, Joverlein Moïse a fait savoir qu’il entend s’impliquer grandement dans les procédures judicaires contre les tueurs de son père afin que justice lui soit rendue. Aussi souhaite t-il que tous les auteurs de cet « acte crapuleux » soient punis même si ça va être long, reconnait-il.

« Il est impensable que ce geste, qui implique des agents étrangers, reste impuni.Rien ne peut justifier l’assassinat d’un chef d’État », a-t-il affirmé au cours de cet entretien.

Assassinat de Jovenel Moïse : Son fils aîné s'exile au Québec pour être la "cible de choix" des assassins
Joverlein et Jomarlie Moïse lors des funérailles de leur défunt père/ Photo : Ted Actu

Orphelin de son père, il a raconté au journal qu’au moment du crime, il se trouvait à 15 minutes des leux où s’était passée l’action.Et quelques heures après, soit le 7 juillet, il s’est réfugié au Québec et vit depuis lors, des heures d’angoisses et de tourmente.

C’était aussi l’occasion pour Joverlein Moïse de continuer à présenter son défunt père comme un président « Progressiste » avec la vision de développer le pays.Il en a par ailleurs, profité après celle lors des funérailles, pour remettre une couche aux au traitres qui entouraient son papa.

Assassinat de Jovenel Moïse : Son fils aîné s'exile au Québec pour être la "cible de choix" des assassins
Le Président de la République Jovenel Moïse / Crédit Photo : Google

« En Haïti, il y a une petite minorité qui profite du chaos et de l’instabilité, alorsque mon père était déterminé.Il ne voulait pas que le pays replonge dans l’instabilité.Raisons pour lesquelles ils l’ont abattu », a-t-il regretté.

Le Facteur Haïti (LFH)