Accueil DÉCÈS

Sud’Est : Au moins 19 personnes meurent noyées dans le nauffrage du bateau Eclésias (source : SEMANAH)

332

Pas moins de 19 personnes sont mortes tôt ce samedi 30 Octobre 2021, dans le nauffrage du « Bateau Éclésias » en laissant Anse-à Pitres à destination de Marigot, dans le Département du Sud’Est, selon un bilan provisoire des responsables du Service Maritime et de navigation d’Haïti (SEMANAH), joints au téléphone par la rédaction de l’agence.Le drame s’est produit plus précisément dans la rade de Djomoun.

Le Facteur Haïti, le 30 Octobre 2021._Le Directeur Générald du Service maritime et de navigation d’Haïti, Éric Prévaut Junior confirme le nauffrage, dans la rade de Djomoun, ce samedi du Bateau Éclésias.

L’évènement s’est produit au moment où le Bateau a laissé Anse-à-Pitres pour tenter de transporter des marchandises vers la Commune de Marigot, dans le département du Sud’Est.Plusieurs personnes étaient aussi à son bord.

Sud'Est : Au moins 19 personnes meurent noyées dans le nauffrage du bateau Eclésias (source : SEMANAH)
Photo d’illustration

En conséquence à ce nauffrage, au moins 19 d’entre elles sont mortes sur le coup, selon un bilan partiel des responsables du du Service maritime et de navigation d’Haïti (SEMANAH), ajoutant que les agents maritimes sont à pied d’œuvre à la recherche d’autres victimes.

Déjà, une trentaine de survivants ont été comptabilisés, informent-ils, regrettant disent-ils, les pertes en vies humaines causées par le nauffrage.

Dans un tweet, le Premier Ministre Ariel Henry a réagi et promet son soutien aux familles des victimes

 « Nous avons appris, dans la douleur et avec émoi, la triste nouvelle du naufrage d’un bateau, ce matin, assurant le trajet Anse-à-Pitre/Marigot et qui a entraîné la mort de 19 de nos compatriotes. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et au peuple haïtien.Face à ce nouveau drame survenu dans des conditions déplorables, nous tenons à assurer les familles des victimes, ainsi que les survivants, du plein soutien du gouvernement et des autorités locales », a écrit  le Premier Ministre.

 

Le Facteur Haïti (LFH)