Accueil CRIMINALITÉ

République Dominicaine – Insécurité : Un Major de l’armée assassiné

2628

Des bandits armés ont assassiné hier lundi 1er Novembre 2021, le Major de l’Armée dominicaine, José Ferreras Cuevas.C’est le porte-parole de la police locale, Diego Pesqueira qui a confirmé l’information pour la rédaction du journal dominicain, Listin Diario. Selon le responsable, les malfrats l’ont abattu afin de lui voler un téléphone portable!

Le Facteur Haïti, le 2 Novembre 2021._ Comme l’avait twitté le chancelier haïtien Claude Joseph, la République Dominicaine connaît aussi une «recrudescence de la criminalité» pareille à celle d’Haïti.Une sortie qui fracasse le gouvernement dominicain et lui pousse à suspendre « indéfiniment » le programme spécial de visas pour les étudiants haïtiens dans le pays.

Au lendemain de cette déclaration du ministre haïtien des affaires étrangères, le Major de l’armée Dominicaine, José Ferreras Cuevas a été abattu par des criminels présumés, alors qu’il quittait sa résidence privée sise à « Villa Liberación », à l’Est de Santo Domingo.

Le crime a été commis hier lundi 1er Novembre, selon les informations fournies par le porte-parole de la police nationale dominicaine, Diego Pesqueira au journal Listin Diario.

Rép.Dominicaine : Assassinat d'un Major de l'Armée
Jose-Ferreras-Cuevas/ Photo : La presse dominicaine

« Le major Cuevas a été dépouillé d’un téléphone portable.En plus, ses présumés assassins lui ont tiré plusieurs coups de feu puis ont laissé à la fois, son corps et une moto sur laquelle ils circulaient », a confié le porte-parole de la police.

M. Diego Pesqueira a aussi déclaré que le Major a reçu un projectile dans la région abdominale et un autre dans la main gauche, citant une note préliminaire de la police locale.Transporté d’urgence à l’hôpital « Centras » des forces armées, il a rendu l’âme quelques heures après son admission.

Après le crime, les autorités policières dominicaines detiennent jusqu’à date plusieurs personnes accusées d’implication à des fins d’enquête, ont-elles communiqué ce mardi.

Le Facteur Haïti (LFH)